Emploi : Les organisations patronales de l’Afrique en conclave à Casablanca

 

Casablanca abritera les 14 et 15 décembre 2015 le Sommet des Partenaires Sociaux pour l’Emploi en Afrique. C’est sur proposition de la CGEM, que l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE) et le Bureau international du Travail (BIT) ont décidé d’organiser  ce sommet avec l’objectif d’élaborer et de faire adopter un Livre blanc sur la création de l’emploi en Afrique.

Sous le thème, « Pour un Livre blanc sur l’emploi en Afrique, une initiative des organisations patronales Africaines », Casablanca abritera un grand rassemblement auquel prendront part plus de trente organisations patronales d’Afrique. L’événement qui vise la promotion d’une vision commune des employeurs et des travailleurs sur la problématique de l’emploi en Afrique,  verra, également, la participation de six centrales syndicales des travailleurs continentales et sous régionales.

Selon l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE), le nombre des jeunes au chômage dans le monde est estimé, pour l’année 2013, à 73 millions. Soit  un taux de 12,6% qui devrait passer à 12,8% en 2018. D’une manière générale, les jeunes risquent trois fois plus que les plus de 24 ans de se trouver sans emploi. Des questions tant cycliques que structurelles , qui sont importantes dans le contexte du chômage des jeunes.

Ce sommet africain de haut niveau sera co-organisé par , en collaboration avec Business Africa, organisation des employeurs d’Afrique, et l’Organisation internationale des Employeurs (OIE), avec le soutien du Bureau international du Travail (BIT). Il fait suite au 1er Symposium Africain pour l’Emploi qui s’était tenu en novembre 2013 à Casablanca, sur le thème : « Développer des stratégies de création d’emplois pour les pays d’Afrique : la contribution des stratégies sectorielles ». Au terme des travaux de ce symposium, les participants adoptèrent la « Déclaration de Casablanca » et mirent en place une Task Force des employeurs africains sur l’emploi et l’employabilité, relevant de l’OIE et présidée par Jamal Belahrach, président de la Commission Emploi et Relations Sociales de la CGEM. Il est à souligner, à ce propos, qu’en marge de la 103ème session de la conférence du Travail qui s’est tenue  à Genève en juin dernier, Jamal Belahrach a été élu administrateur du Bureau International du Travail (BIT). C’est une première pour la Confédération générale des entreprises du Maroc  qui est désormais représentée au sein de cet organe exécutif de l’Organisation internationale du Travail (OIT), agence spécialisée des Nations Unies, qui se caractérise notamment par une structure tripartite unique de gouvernements, d’employeurs et de travailleurs.