ban600

Espagne: démantèlement d’un réseau de trucage de matchs de tennis

Espagne: démantèlement d’un réseau de trucage de matchs de tennis

Une organisation de trucage de matches de tennis a été démantelée en Espagne lors d'une opération au cours de laquelle 15 personnes ont été arrêtées et des enquêtes ouvertes contre 68 autres dont 28 joueurs professionnels, a annoncé jeudi la Garde civile.

L'organisation démantelée soudoyait des joueurs de tennis évoluant sur les circuits ITF Futures et Challenger, soit les niveaux inférieurs au circuit ATP, explique la Garde civile dans un communiqué.

Lors de cette opération sécuritaire baptisée BITURES, la Garde civile a interpellé les leaders de cette organisation criminelle et un joueur de tennis professionnel ayant participé à la dernière édition de l'US Open, note-t-on de même source.

L'enquête a été lancée à la suite d'une plainte déposée par les responsables de Tennis Integrity Unit (TIU), organisme international de lutte contre la corruption chargé de veiller à la transparence dans le monde du tennis, explique le communiqué, ajoutant que sur la base de cette plainte, la Garde civile a concentré son enquête sur un joueur de tennis espagnol pour démêler la structure complexe de cette organisation.

→ Lire aussi : L’Inter Milan jouera deux matches à huis clos suite à des cris racistes des supporters

Le modus operandi de l'organisation criminelle consiste à usurper des milliers d’identités de citoyens avec lesquelles elle effectuait les paris en les reliant à des comptes de parieurs et à des porte-monnaie électroniques. Elle annulait par la suite les profits obtenus afin d'éviter de payer les impôts aux autorités espagnoles, précise-t-on.

Un joueur de tennis professionnel espagnol servait de lien entre un groupe d'individus de nationalité arménienne et le reste des membres du réseau. Une fois le pot-de-vin obtenu, ces Arméniens se rendaient sur les terrains où les matches sont disputés afin de s'assurer que le joueur accomplissait ce qui a été convenu précédemment. Ils donnaient après le feu vert pour la réalisation de paris sportifs en Espagne et de par le monde, relève le communiqué.

Cette organisation était active depuis février 2017 et aurait généré des millions d'euros de bénéfices, explique la Garde civile, ajoutant que lors de cette opération, menée en collaboration notamment avec l'Europol, les enquêteurs ont effectué 11 perquisitions simultanées dans 9 provinces espagnoles et saisi une somme totale de 167.000 euros, une arme à feu, plus de 50 appareils électroniques, ordinateurs, des bijoux, de nombreuses cartes de crédit de porte-monnaie électroniques et 5 véhicules de haute gamme.

Il a été procédé aussi au blocage et à l'intervention de 42 comptes bancaires des personnes faisant l’objet de cette enquête, de plusieurs propriétés et des soldes de plusieurs comptes associés à des porte-monnaie électroniques dans lesquels les mis en cause avaient accumulé des sommes importantes.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :