A LA UNEMétéo

Espagne : Les risques provoqués par la tempête Filomena « ne sont pas encore finis »

Le ministère de l’Intérieur a averti, dimanche, que les risques provoqués par la tempête de neige Filomena qui a balayé le pays ces deux derniers jours « ne sont pas encore finis », relevant que la baisse significative des températures attendue devrait conduire à la formation des plaques de glace, ce qui représente un danger pour la circulation des voitures et des piétons.

Cette mis en garde a été lancée par le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, lors de la conférence de presse conjointe tenue, avec le ministre des Transports, José Luis Abalos, à l’issue de la réunion du comité gouvernemental chargée de coordonner les interventions de la Protection civile et de l’état d’urgence, dirigé par le président du gouvernement, Pedro Sanchez, au cours de laquelle une évaluation a été faite des dégâts et des répercussions de cette tempête qui a balayé de grandes parties du pays.

M. Grande-Marlaska a exhorté les citoyens à annuler ou à suspendre tout voyage en voiture, ou à utiliser en cas de nécessité, des pneus d’hiver ou des chaînes adaptées, les appelant à s’informer au préalable sur la situation des routes.

Le ministre de l’Intérieur a, en outre, relevé que la situation à Madrid « ne nécessite pas de la déclarer zone sinistrée à protéger » car les chutes de neige n’ont pas causé de dommages aux biens publics ou prives, ajoutant que la priorité sera accordée à assurer les prestations publiques essentielles.

Pour sa part, le ministre des transports a souligné que l’étape la plus difficille « est celle qui va venir », ajoutant qu’après les opérations de déneigement, les autorités qui ont mobilisé 1 300 balayeurs travaillent d’arache-pied pour déblayer les routes et empêcher que la neige ne se transforme en glace, qui risque de devenir un grand danger pour la circulation des véhicules et pour les piétons.

La tempête de neige Filomena qui a balayé les trois quarts du sol espagnol, avec des chutes de neige exceptionnelles et sans précédent et de fortes pluies dans diverses régions, a imposé aux autorités de mobiliser de grands moyens pour faire face à ses répercussions sur tous les axes et sur le réseau routier dans les régions touchées, tout en veillant au sauvetage des citoyens assiégés par la neige à l’intérieur de leurs véhicules dans de nombreux région, et à la réouverture des routes bloquées par l’accumulation de neige, a-t-il expliqué.

Dimanche, les autorités espagnoles ont intensifié leurs efforts pour déneiger notamment à Madrid et dans d’autres régions, après la tempête qui a balayé le pays ces deux derniers jours et s’est caractérisée par des chutes de neige exceptionnelles, bloquant de nombreuses routes et paralysant le trafic des trains, des vols aériens et maritimes, et causant la mort de trois personnes.

Les services météorologiques s’attendent à une forte baisse des températures dans la plupart des régions de l’intérieur du pays, à partir de dimanche soir à lundi, une tendance qui se poursuivra jusqu’à jeudi prochain.

Selon le gouvernement, le trafic restait perturbé sur plus de 700 routes dimanche après-midi tandis que les trains en provenance ou à destination de Madrid recommençaient lentement à circuler, à l’exception des liaisons avec le quart nord-est, dont Barcelone.

La tempête « Filomena » se déplaçait dimanche vers les régions de Catalogne et d’Aragon dans le nord-est du pays, affectées par des chutes de neige moins importantes que dans le centre du pays la veille.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page