France/Coronavirus: Le gouvernement envisage de limiter les déplacements entre régions après le 11 mai

déplacements

Le gouvernement français envisage de limiter les déplacements entre régions après le 11 mai, date de début de la levée progressive du confinement décrété en vue de freiner la propagation du nouveau Coronavirus, rapportent mercredi des médias de l’Hexagone.

Soucieux de protéger certaines régions relativement épargnées par l’épidémie, l’exécutif devrait limiter après cette date et pour quelques semaines encore les déplacements interrégionaux, selon les mêmes sources.

D’après la radio publique d’information française France info, la date-limite de cette régulation des mouvements de population pourrait être fixée à la mi-juin. Une date qui n’a été ni confirmée ni écartée par les autorités du pays.

De son côté, la chaîne d’information en continue BFMTV souligne, en citant un conseiller ministériel, que cette limitation est l’une des “hypothèses de travail” sur lesquelles planche le gouvernement dans sa préparation du déconfinement.

Interrogée sur cette question, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a dit “ne pas confirmer ces éléments“, lors d’un point de presse, ce mercredi, à l’issue du Conseil des ministres. “Le gouvernement est en train de travailler, de manière active, à la stratégie de déconfinement“, a-t-elle ajouté.


L’enjeu pour le gouvernement est de ne pas risquer de contaminer des régions jusque là épargnées par l’épidémie, surtout à l’approche des prochains week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte qui connaissent en temps normal un afflux massif des populations.

Selon les médias français, l’une des pistes examinées par le gouvernement est de ne proposer dans un premier temps qu’une offre limitée de trains et d’avions, avant de faire progressivement repartir le trafic. Les autorités pourraient aussi exiger des Français qu’ils justifient leurs déplacements par un motif sérieux, en établissant des contrôles dans les gares comme au début du confinement.