France/Covid: le gouvernement veut “mettre le paquet” sur la vaccination pour éviter de renconfiner le pays

vaccination

Le premier ministre français Jean Castex a promis, samedi, que le gouvernement allait “mettre le paquet” sur la vaccination contre le Covid-19 afin d’éviter de reconfiner le pays, alors que 23 départements sont placés sous surveillance sanitaire renforcée.

Le chef du gouvernement a souligné, lors d’un déplacement à Saint-Éloi, dans la Creuse, que les prochaines semaines seraient délicates et n’a pas exclu un possible reconfinement si la situation sanitaire venait à se dégrader davantage.

“On a un mois, un mois et demi, deux mois très sensibles” en raison des variants du Covid-19, a affirmé Jean Castex, soulignant que ces variants, notamment le Britannique qui représente plus de 60% des cas confirmés dans le pays, risquent de reconduire le gouvernement “peut-être à reconfiner”.

“Donc il faut mettre le paquet sur la vaccination” en mars et avril, a-t-il ajouté, alors qu’une opération de vaccination de masse est organisée ce week-end dans tout le pays, et particulièrement dans les départements placés sous surveillance renforcée.

“Notre volonté est claire: vacciner le plus rapidement possible, en utilisant toutes les doses d’ores et déjà disponibles”, avait déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.


Dès ce week-end, des dizaines de milliers de Français pourront y avoir accès de manière accélérée dans les départements les plus touchés par l’épidémie, avait-t-il expliqué.

Le gouvernement français ambitionne de vacciner 10 millions de personnes d’ici mi-avril, 20 millions vers la mi-mai et 30 millions d’ici l’été, soit les deux tiers de la population majeure.

La campagne de vaccination devrait connaître un important coup d’accélérateur à partir de la mi-mars avec la possibilité de se faire vacciner dans les pharmacies.

( Avec MAP )