A LA UNECoronavirus

France/Covid: les Académies de médecine et de pharmacie préconisent l’obligation vaccinale dès 12 ans

Les Académies françaises de médecine et de pharmacie ont préconisé la vaccination obligatoire pour les soignants ainsi que pour les plus de 12 ans, afin de freiner la propagation du Covid-19 et ses variants.

“Pour les soignants et les professionnels en charge des personnes âgées et vulnérables, l’obligation vaccinale contre la Covid-19 s’impose au regard des principes de solidarité et de réciprocité”, indiquent-elles dans un communiqué publié vendredi soir, rejoignant l’avis du conseil scientifique qui s’est prononcé dans la journée en faveur de cette obligation vaccinale.

“Chaque soignant est tenu de tout mettre en œuvre afin de ‘surtout ne pas nuire'”, relèvent les deux académie, alors qu’une partie importante des personnels soignants est réticente à se faire inoculer le sérum anti-Covid.

→ Lire aussi : Covid-19: l’UE dispose de suffisamment de doses pour vacciner 70% de sa population adulte

Les deux académies préconisent également l’extension de cette obligation à toute la population âgée de plus de 12 ans, pouvant se faire vacciner, estimant qu’elle “constitue la seule option réaliste en termes de responsabilisation personnelle et d’engagement solidaire permettant de préserver sa santé, celle des autres et de parvenir à l’immunité collective”.

Selon elles, le vaccin contre le Covid-19 est à hisser au même niveau que les 11 vaccins obligatoires en France actuellement, car c’est une mesure qui s’impose “quand une vaccination efficace et bien tolérée peut maîtriser une infection sévère, potentiellement mortelle et incontrôlable par tout autre moyen”. En ce sens, “le Covid-19 réunit toutes les caractéristiques justifiant l’obligation vaccinale”.

Face à la propagation du variant Delta, le gouvernement appelle les Français à se faire vacciner massivement, alors que “le risque d’une quatrième vague rapide est là”, avait prévenu M. Attal.

Les autorités sanitaires redoutent cette nouvelle vague épidémique dès fin juillet-début août et qui devrait s’accélérer avec l’automne.

Le président Emmanuel Macron prononcera, lundi soir, une allocution télévisée très attendue, au cours de laquelle il pourrait annoncer de nouvelles restrictions sanitaires, dans le sillage d’une dégradation inquiétante de la situation épidémique à la lumière de la propagation du variant Delta.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page