A LA UNECoronavirus

France/Covid: près de 180.000 nouveaux cas, un record depuis le début de l’épidémie

Le virus du nouveau coronavirus continue de se propager en France, où les autorités sanitaires ont recensé 179.807 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures, un record depuis le début de l’épidémie.

Selon l’agence Santé publique France, 242 personnes sont décédées à l’hôpital en lien avec le Covid-19 en 24 heures, tandis que 17.405 malades sont hospitalisés, dont 2.110 depuis la veille.

En outre, 3.416 patients sont traités en services de soins critiques, dont 417 arrivés ce mardi, ajoute l’agence sanitaire.

Face à cette cinquième vague fulgurante du Covid-19 et la propagation du nouveau variant Omicron, en passe de devenir majoritaire dans les prochains jours, le gouvernement a annoncé, lundi, une nouvelle série de mesures, dont la création du pass vaccinal, la réduction à 3 mois du délai pour la troisième dose, l’aggravation des sanctions pour les usagers de faux pass sanitaires et l’obligation du télétravail à compter de la rentrée pour une durée de trois semaines trois jours par semaine pour les « postes qui le peuvent » et si possible quatre jours quand cela est possible ».

Lire aussi : France/Covid : Une prime mensuelle pour les soignants des services de soins critiques

L’exécutif a annoncé également la restauration des jauges pour les grands rassemblements avec 2.000 personnes maximum en intérieur, et 5.000 en extérieur ainsi qu’un retour possible du port du masque en extérieur dans certains centres-villes.

Jeudi dernier, le Conseil scientifique, instance consultative indépendante chargée d’éclairer la décision publique pour lutter contre la pandémie de Covid-19 en France, avait fait part de ses craintes quant à « des centaines de milliers de cas » du variant Omicron en janvier, en raison de la forte circulation du virus.

« Sa progression est extrêmement rapide, surtout parmi les 20-29 ans. En janvier, on s’attend à des centaines de milliers de nouveaux cas par jour », a souligné, pour sa part, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, également membre du conseil scientifique.

Le conseil scientifique avait également mis en garde contre le risque de « désorganisation » de la société, en raison de l’isolement et des arrêts de travail des personnes testées positives et travaillant « dans les secteurs stratégiques », comme la distribution alimentaire, l’énergie, les transports et la santé.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page