A LA UNECoronavirus

France: le gouvernement confirme la poursuite de la levée du confinement

Le gouvernement français a confirmé lundi le déroulé du calendrier de la levée du confinement au regard de l’amélioration de la situation sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19.

Conformément aux annonces du Président Emmanuel Macron, le déconfinement, qui se fait en plusieurs étapes suivant la situation sanitaire, devra s’étaler sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Le processus a débuté lundi 3 mai, avec notamment la fin des restrictions de déplacement et le retour des élèves en classes et devra se terminer le 30 juin avec la réouverture totale dans le respect des gestes barrières.

Le 19 mai, c’est au tour des cafés/restaurants disposant d’une terrasse d’ouvrir, une décision très attendue par les professionnels après plusieurs mois de fermeture, mais aussi par les Français avides de retrouver enfin un semblant de vie normale.

→ Lire aussi : ASTRAZENECA: LA FRANCE RECENSE DEUX NOUVEAUX CAS DE THROMBOSES, DONT UN DÉCÈS

Ce lundi, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé que les terrasses vont rouvrir “toutes et dans toute la France le 19 mai“. “C’est heureux. Les conditions le permettent. L’épidémie poursuit sa décroissance et la pression sur nos hôpitaux diminue”, a dit le ministre dans des déclarations relayées par les médias du pays.

Pour lui, “les Français ont été solides, courageux” et les mesures de freinage ont marché” mais “la pression sanitaire reste forte“.

Par ailleurs, les députés vont examiner ce lundi le projet de loi sur la gestion de la sortie de crise sanitaire présenté par l’exécutif qui prévoit la levée progressive des restrictions, mais également de nouvelles mesures comme le “pass sanitaire“.

Selon le ministre de la santé, le texte “ne marque pas une rupture nette entre les contraintes liées à l’épidémie et le retour de la vie d’avant“.

C’est la deuxième fois en un an que le gouvernement français présente un régime transitoire de sortie de l’état d’urgence.

Au début de l’été 2020, députés et sénateurs avaient voté un texte dont les bases étaient similaires à celui qui sera examiné à l’Assemblée nationale, puis au Sénat le 18 mai.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page