Guerguerat: Le rétablissement de la libre circulation civile et commerciale, une application de la légitimité internationale

Guerguerat

La décision du Maroc d’agir pour rétablir la libre circulation civile et commerciale dans le poste d’El Guerguerat s’inscrit dans le cadre de l’application de la légitimité internationale, a affirmé le Doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tétouan, Mohamed Amrani Boukhobza.

La démarche du Maroc intervient dans le cadre de l’application de la légitimité internationale et la préservation de la stabilité et de la sécurité dans cette zone, a précisé M. Amrani Boukhobza dans une déclaration à la MAP, rappelant les actions de provocation menées depuis plusieurs semaines par le front “polisario” en violation flagrante d’un ensemble de résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, au moment où le Maroc a fait preuve d’une grande retenue.

Il a souligné, dans ce sens, que cette démarche vise à protéger les intérêts du Maroc, de la Mauritanie et de nombre de pays qui bénéficient de ce passage civil et commercial, face aux actions menées par les milices du “polisario”, et qui ont fait l’objet de sévères condamnations au niveau international.

Devant cette situation, le Maroc avait l’obligation, voire la responsabilité, d’intervenir pour protéger ce passage non seulement pour le Maroc mais également pour plusieurs pays qui en bénéficient, a-t-il relevé, notant que la décision d’agir n’est pas une démarche à caractère belliqueux mais s’inscrit dans le cadre des responsabilités du Maroc pour garantir la libre circulation civile et commerciale dans le poste d’El Guerguerat.

M. Amrani Boukhobza a conclu que tout le monde connaît la fragilité de la situation sécuritaire au Sahel et sait que toute menace à la sécurité de la part du “polisario” risque d’entraîner un chaos dont pourraient profiter les groupes terroristes et armés opérant dans la région sahelo-saharienne.


( Avec MAP )