Indonésie: éruption du volcan Merapi, le trafic aérien perturbé

volcan Merapi

Le volcan Merapi en Indonésie, l’un des plus actifs au monde, est entré en éruption mardi, projetant un nuage de cendres géant d’une hauteur de plus de 6.000 mètres qui a contraint un aéroport à fermer.

Les autorités indonésiennes n’ont pas relevé le niveau d’alerte du volcan après cette éruption survenue tôt le matin, mais ont temporairement fermé l’aéroport international de la ville de Solo, aussi appelée Surakarta, à quelque 40 km de distance.

Des cendres mêlées de sable projetées par le cratère du volcan Merapi, proche de la capitale culturelle de l’Indonésie, Yogyakarta, sont tombées sur les localités environnantes dans un rayon de 10 kilomètres.

Après l’éruption volcanique, le Centre de prévention des risques volcaniques et géologiques a interdit aux habitants de s’approcher à moins de 3 km, mettant en garde contre de potentielles coulées de lave, des nuages de gaz, des cendres et des roches.

En 2010, le Merapi avait connu une éruption majeure qui a provoqué la mort de plus de 300 personnes et contraint plus de 280.000 habitants à évacuer.


C’était l’éruption la plus puissante depuis celle de 1930 qui a fait quelque 1.300 morts, tandis qu’une explosion en 1994 a fait 60 victimes.

Situé sur la ceinture de feu du Pacifique, où la friction des plaques tectoniques provoque de fréquents séismes et éruptions volcaniques, l’archipel d’Asie du Sud-Est compte plus de 17.000 îles et îlots et près de 130 volcans actifs.