Industrie automobile: Nissan ferme une usine qui emploie 3.000 personnes à Barcelone

Nissan

Le constructeur automobile japonais Nissan a décidé de fermer une usine qui emploie environ 3.000 personnes à Barcelone, a annoncé, jeudi, le gouvernement espagnol.

L’entreprise a annoncé ce matin au ministère espagnol de l’Industrie sa décision de mettre fin à sa présence en Catalogne (nord), ont indiqué des sources du ministère, qui révèlent que la fermeture des sites de production du groupe à Barcelone pourrait avoir lieu en décembre 2020.

Dans une déclaration à la radio nationale de l’Espagne (RNE), la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a regretté la décision de Nissan de fermer son usine de Barcelone, assurant que le gouvernement va chercher des moyens pour maintenir l’emploi et trouver une “solution alternative”.

La ministre a souligné que l’exécutif avait offert “toutes sortes de soutien, d’aide et d’accompagnement” à Nissan pour éviter la fermeture de cette usine, qui génère 3.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects, précisant que Nissan avait “un plan qui consiste à recentrer ses activités quel que soit le soutien offert par les gouvernements européens.

Nissan a décidé de quitter non seulement l’Espagne mais l’Europe, a poursuivi Mme González Laya, ajoutant “nous n’allons pas jeter l’éponge et rester les bras croisés, nous allons chercher des formules pour protéger l’emploi, à travers le dialogue avec les travailleurs”.


Pour sa part, la ministre de l’Economie, Nadia Calviño, a souligné que le gouvernement avait proposé à l’entreprise de lancer un processus de négociation pour voir comment ce processus pouvait être géré.

L’Espagne est le deuxième constructeur de voitures de l’Union européenne derrière l’Allemagne. L’industrie automobile représente 10% de son PIB.