Irak: la Zone verte de Bagdad visée par deux roquettes

Bagdad
Bagdad

La Zone verte de Bagdad, où siège l’ambassade américaine, a été visée dimanche soir par au moins deux roquettes, deux jours après l’assassinat du puissant général iranien Qassem Soleimani dans un raid américain en Irak, selon des médias.

Les tirs n’ont pas fait de victimes, mais une troisième roquette, qui s’est abattue dans un quartier résidentiel proche du secteur, a elle fait quatre blessés, tous membres d’une même famille, selon des sources médicales.

Samedi, deux obus de mortier sont tombés sur la Zone verte ultra-sécurisée de Bagdad, au même moment où, à moins d’une centaine de kilomètres plus au nord, deux roquettes Katioucha se sont abattues sur la base aérienne de Balad, immense base irakienne qui accueille des soldats et des avions américains.

Ces frappes interviennent suite aux appels à la “vengeance” après l’assassinat vendredi dans une frappe de drone du puissant général iranien Qassem Soleimani et de l’homme de l’Iran à Bagdad Abou Mehdi al-Mouhandis à Bagdad.

Depuis fin octobre, 14 attaques à la roquette ont visé des intérêts américains en Irak, jamais revendiquées mais dont plusieurs ont été attribuées par Washington aux brigades du Hezbollah, une faction pro-Iran qui avait appelé samedi les soldats irakiens à s’éloigner des troupes américaines avant dimanche 14H00 GMT, laissant présager des attaques.