Irak: mandat d’arrêt contre l’ex-chef d’état-major de l’armée

La justice irakienne a émis, dimanche, un mandat d’arrêt à l’encontre de Babaker Zebari, ex-chef d’état-major de l’armée irakienne.

Dans un communiqué, le Comité pour la transparence indique avoir transmis à la justice les résultats de son enquête dont il ressort que le général Zebari est accusé de concussion pour avoir offert sept voitures du ministère de la Défense à des civils. Le mandat d’arrêt a été émis par la justice “conformément à l’article 340 du Code pénal irakien“, précise le communiqué.

Zebari avait rejoint l’armée irakienne en 1970 pour la quitter en 1973 et rejoindre les peshmergas du Parti démocratique du Kurdistan (PDK). Or après l’invasion américaine en 2003, il était devenu chef d’état-major de l’armée irakienne jusqu’en 2015 après le fiasco de la troupe face au groupe terroriste “Etat islamique” (EI).

Le militaire encourt jusqu’à sept ans de prison conformément aux dispositions dudit article. De nombreux mandats d’arrêt ont été émis dernièrement à l’encontre de dirigeants kurdes. Le 19 octobre, un tribunal irakien a émis un mandat d’arrêt contre le vice-président du Kurdistan irakien, Kosrat Rassoul, pour “propos provocateurs envers l’armée irakienne”