JO de Tokyo 2020: des compétitions délocalisées en raison du coronavirus chinois

JO de Tokyo

La propagation la nouvelle souche de coronavirus en Chine a contraint mercredi la Confédération asiatique de football (AFC) à délocaliser des matchs de qualification du tournoi féminin de football des Jeux olympiques de Tokyo-2020, censés se dérouler à Wuhan, province chinoise où sévit actuellement le virus qui a déjà fait 9 morts.

Ainsi, les équipes de Chine, de Taïwan, de Thaïlande et d’Australie, qui devaient jouer au Wuhan du 3 au 9 février, joueront aux mêmes dates à Nankin, dans l’est de la Chine, indique l’AFC dans un communiqué. Même son de cloche en ce qui concerne un tournoi de qualification de boxe pour les JO de Tokyo prévu le mois prochain dans la même province.

→ Lire aussi : Réunion à l’OMS sur la nouvelle souche de coronavirus chinois

Selon l’agence de presse japonaise Kyodo, ce tournoi devrait être relocalisé ailleurs dans le pays. La fédération japonaise de boxe a expliqué qu’elle attendait des nouvelles du Comité international olympique (CIO) qui devrait annoncer un nouvel hôte et un nouveau calendrier pour les qualifications prochainement.

Depuis son apparition en décembre dans la ville de Wuhan (centre), le virus a tué neuf personnes et en a infecté au moins 440 autres dans le pays.