AccueilCultureJournées du patrimoine fête Izza Genini

Journées du patrimoine fête Izza Genini

Dans le cadre de la 8e édition des Journées du patrimoine de Casablanca qui se tient du 28 mars au 3 avril, deux films de la productrice et réalisatrice Izza Genini ont été projetés à savoir “Maroc d’Izza” et “Voix du Maroc” le jeudi 31 mars 2016.

A travers ces deux réalisations,  la réalisatrice exprime la profondeur de l’amour qu’elle porte à cette terre dont elle a pris le soin de visiter et d’explorer les richesses, les cultures et le patrimoine. Concernant, le film “Voix du Maroc”, il retrace, en 50 mn, un itinéraire musical qui va des Berbères aux Gnaoua en passant par les Soufi, les Andalous, la Aïta des Cheikhates, le Malhoune, la Dekka, le chant sépharade et bien d’autres trésors d’un patrimoine aussi diversifié et généreux que les hommes, les femmes et la nature qui composent la communauté marocaine. D’autres projections sont programmées, le 2 avril, à Hay Mohammadi,  à savoir le film, “Al Hal”  d’Izza Genini et du réalisateur Ahmed El Maanouni.

 Le film  retrace l’itinéraire géographique et culturel du groupe Nass El Ghiwane, privé en 1974, d’un de ses membres marquants, Boujemaa, mort à 28 ans. A travers leurs chansons, le film aborde les thèmes sociaux traditionnels (le thé ou l’échange, le feu ou la souffrance, l’eau ou la sécheresse des cœurs), mais aussi les grandes questions contemporaines (le temps, l’histoire, le rire, l’espoir).

Née à Casablanca en 1942, Izza Genini quitte son Maroc natal en 1960 pour suivre ses parents en France. Elle suit des études de lettres et de langues étrangères à la Sorbonne et à l’Ecole des Langues Orientales avant de s’occuper, de 1966 à 1970, des relations extérieures des festivals de Tours et d’Annecy. En 1973, elle crée la société SOGEAV pour la distribution des films en Afrique francophone, la diffusion des films africains à l’étranger et la production de films, tel “El Hal“.

La réalisatrice est revenue dans son pays natal en 1978. Le retour aux sources de cette femme érudite a été vécu comme un enrichissement. Elle reprend alors son travail de recherche alternant réflexion méticuleuse et analyse rationnelle. Elle s’est alors lancée dans le patrimoine ancien avec une approche nouvelle.

Notons qu’également des visites guidées seront assurées tout au long du weekend (2 et 3 avril), par plus de 250 guides bénévoles afin de transmettre l’aventure urbaine de la métropole.

 

 

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :