AccueilA LA UNEKenya : Fin du procès contre la filiale de l’OCP
OCP

Kenya : Fin du procès contre la filiale de l’OCP

Par Khadija Skalli

La justice kenyane met fin aux poursuites pénales engagées contre OCP Kenya. La filiale du groupe OCP était accusée d’avoir importée une cargaison d’engrais phosphatés non-conformes à la réglementation locale.

Fin des ennuis judiciaires pour OCP Kenya. La justice kenyane a blanchi la filiale du groupe OCP, accusé d’avoir importée une cargaison d’engrais phosphatés non-conformes à la réglementation locale.

Le procureur général Noordin Haji a décidé de classer l’affaire, rapporte les médias locaux.  Il a également ordonné « la libération inconditionnelle de la cargaison retenue à Mombasa à condition qu’OCP Kenya retire sa demande de nouveau contrôle du produit ». Ont été ainsi retirées les poursuites pénales engagées contre quatre des responsables de la filiale kenyane du géant marocain des engrais.

→ Lire aussi : La percée de l’OCP en Afrique

Pour rappel, cette affaire a éclaté en juin 2018. Les autorités kenyanes ont accusé OCP Kenya d’importer des engrais phosphatés avec « une forte teneur en mercure ». La réaction de la filiale kenyane de l’OCP ne se fait pas attendre. La société rejette via un communiqué les accusations portées à son égard.

« OCP Kenya réfute catégoriquement les accusations adressées à son encontre car celles-ci ne reflètent ni ses pratiques commerciales ni la rigueur de la politique de qualité du groupe OCP. En effet, OCP Kenya a toujours scrupuleusement observé les procédures et les normes de conformité imposées par la réglementation kenyane. En l’espèce, la conformité de la cargaison a été attestée par plusieurs expertises indépendantes, menées par des sociétés d’inspection de renommée internationale (SGS, Bureau Veritas et Cropnuts) », souligne-t-elle.

Et de poursuivre : « La catégorie d’engrais ici visée a d’ailleurs été spécifiquement conçue par OCP Kenya au profit des agriculteurs locaux; en témoigne son adoption et son succès sur le marché. Cette formule, développée en partenariat avec des laboratoires de recherche kenyans, est le fruit d’efforts de recherche visant à optimiser l’adéquation des engrais aux spécificités des sols et des cultures du territoire ».

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :