A LA UNEMaroc

La Chambre des conseillers réaffirme sa mobilisation pour défendre l’intégrité territoriale et les acquis dans les provinces du sud

La Chambre des conseillers a réitéré, lundi, son implication et sa mobilisation constante en faveur de la défense de l’unité nationale et territoriale et la consolidation des acquis de développement dans les provinces sahariennes.

Selon un communiqué rendu public à l’issue de la réunion du bureau de la Chambre des conseillers, le président et les membres du bureau ont passé en revue le contenu du discours Royal à l’occasion du 46-ème anniversaire de la Marche Verte, au cours duquel le Souverain a réitéré l’engagement du Maroc en faveur de la recherche d’une solution pacifique, pour le maintien du cessez-le-feu et de la poursuite de la coordination et de la coopération avec la Minurso, dans la stricte limite des attributions qui lui sont assignées, ainsi que l’attachement du Royaume à l’initiative d’autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine, comme étant la seule et unique solution, dans la voie du processus politique conduit par l’ONU, pour mettre en place une solution définitive à ce conflit régional artificiel sur la marocanité du Sahara, qui n’est pas à négocier.

Ils ont affirmé lors de cette réunion, dirigée par le président de la Chambre des conseillers Naama Mayara et consacrée à l’examen de l’ordre du jour de la Chambre pour la semaine en cours, leur fierté des acquis réalisés par le Maroc à cet égard, particulièrement la restauration de la libre circulation des personnes et des marchandises au point de passage Guerguerat ainsi que la reconnaissance américaine du Sahara marocain et l’ouverture de plus de 24 consulats de pays frères et amis dans les villes de Laâyoune et Dakhla, ajoute le communiqué.

→ Lire aussi : La Chambre des conseillers réitère sa mobilisation constante pour la défense des intérêts suprêmes du Royaume

Dans le même contexte, le président de la Chambre et les membres du bureau ont également exprimé leur profonde gratitude et considération aux Forces Armées Royales (FAR), à la Gendarmerie Royale, à la Sûreté Nationale, aux Forces Auxiliaires, à l’Administration Territoriale et à la Protection Civile, toutes composantes confondues, pour leur mobilisation constante, sous commandement de SM le Roi, à défendre l’unité nationale et à préserver la sécurité et la stabilité du pays, selon la même source.

Dans la même lignée, le bureau de la Chambre a décidé de permettre à toutes les composantes de la Chambre de s’exprimer, à titre exceptionnel, lors de la prochaine séance de questions orales, mardi 9 novembre, dans le cadre de l’interaction avec le contenu du discours Royal.

Le bureau de la Chambre a également décidé d’abriter une conférence, le mardi 9 novembre 2021 à 17h30, pour la présentation du livre de l’écrivain espagnol « José María Lizundia » intitulé « Le désert : le déclin du totalitarisme”, en présence du Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération.

Au niveau de la diplomatie parlementaire, les membres du bureau ont suivi un rapport présenté par le membre de la Chambre, M. Ahmed Lakhrif, sur la participation d’une délégation de la Chambre des conseillers aux travaux de l’Assemblée Générale du Parlement andin et les activités organisées en célébration du 42e anniversaire de sa création, qui a eu lieu en Colombie du 25 au 29 octobre 2021.

A cet égard, le bureau de la Chambre a accueilli favorablement les recommandations contenues dans le rapport, en décidant d’établir une tradition de présentation des rapports des délégations qui participent aux missions diplomatiques au nom de la Chambre, pour discussion.

Pour ce qui est de la coordination avec la Chambre des représentants, le bureau de la deuxième chambre a décidé de tenir la première réunion du comité de coordination en vue d’examiner quatre questions d’actualité, à savoir la révision des règlements intérieurs des deux Chambres, la diplomatie parlementaire, la programmation des séances mensuelles réservées aux questions de politique générale adressées au chef du gouvernement ainsi que les mesures relatives à la création de la chaîne parlementaire.

Concernant les relations avec les autres institutions constitutionnelles, il a été décidé de remettre à tous les membres de la Chambre des conseillers, l’étude réalisée par le Conseil économique, social et environnemental sur le système d’indemnisation de perte d’emploi, et l’avis du Conseil de la concurrence sur l’état de la concurrence dans le secteur de l’enseignement scolaire privé au Maroc, en perspective de l’organisation de deux journées d’étude en vue de les adopter et d’introduire leurs recommandations dans des initiatives législatives et de contrôle.

Au niveau des questions orales, le bureau de la Chambre a arrêté l’ordre du jour de la séance des questions orales pour la journée du mardi 09 novembre 2021, qui sera consacrée à l’examen de la question centrale adressée au ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des marocains résidents à l’étranger, au sujet des derniers développements de la question nationale.

Le bureau de la Chambre a également pris connaissance des quatre axes choisis pour les prochaines séances mensuelles réservées aux questions de politique générale adressées au chef du gouvernement, proposés par le sous-comité créée par le bureau, après avoir collecté et sélectionné les propositions des groupes et groupements parlementaires à cet égard, souligne le même communiqué.

Les quatre axes portent sur la protection sociale en tant que levier pour parvenir à la paix sociale et au renforcement du pouvoir d’achat des citoyens; le capital humain et les défis du modèle de développement; l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale et les conditions d’instauration de la régionalisation avancée et de réalisation de la justice territoriale; ainsi que la réforme de l’administration et les défis de la digitalisation et de la consolidation des valeurs de la transparence.

Par ailleurs, les membres du bureau de la Chambre ont pris note des scénarios de l’examen du projet de loi de finances 2022, dont la présentation est prévue ce mardi à 12H30, après discussion lors d’une rencontre de coordination avec les présidentes des commissions permanentes.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page