A LA UNECulture

La CNPF appelle à soutenir l’action des salles de cinéma

La Chambre Nationale des Producteurs de Films (CNPF) a appelé à soutenir et à développer l’action des salles de cinéma au Maroc. Cet appel a été lancé lors d’une séance de travail, tenue mardi, entre la délégation de la CNPF et le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd durant laquelle plusieurs sujets importants ont été abordés, en l’occurrence, la situation du secteur cinématographique dans toutes ses composantes et les moyens de le réformer et développer son parcours, indique un communiqué de la Chambre.

A cette occasion, M. Bensaïd a présenté les grandes lignes de la réforme structurelle du Centre Cinématographique Marocain (CCM) qu’il entend entreprendre, alors que le Président de la CNPF, Mohamed Abderrahman Tazi, a présenté un exposé sur l’état des lieux du cinéma national (de la production à l’exploitation).

Ainsi, M. Tazi a jugé nécessaire « de soutenir et développer l’action des salles de cinéma, seul débouché de l’activité cinématographique et culturelle dans notre pays, afin que le secteur retrouve son dynamisme« , poursuit le communiqué.

→ Lire aussi : Les associations des restaurants touristiques mettent en garde contre « l’euthanasie » du secteur

Il s’est également arrêté sur le déclin quantitatif et qualitatif de la production nationale, appelant, par la même, à reconsidérer en urgence cette production et à développer ses mécanismes et capacités.

Le président de la CNPF a plaidé pour « l’implication des professionnels, toutes organisations professionnelles confondues, dans la gestion des affaires du secteur et pour la participation aux travaux du Conseil d’Administration du CCM« , selon la même source.

Outre M. Tazi, la délégation de la CNPF était composée de MM. Mohamed Abdelkrim Derkaoui, Abdelmajid Ballouty, Driss Chouika et Hamid Benani.

Basée à Casablanca, la CNPF s’assigne pour objectifs de défendre les intérêts de la profession en général et de ses membres en particulier, de contribuer à l’organisation rationnelle de la profession cinématographique et audiovisuelle et garantir la pérennité ainsi que la continuité de la production nationale.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page