La NARSA présente un plan d’action intégré pour la reprise du travail dans ses différents services

NARSA

L’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a présenté un plan d’action intégré pour la reprise du travail dans ses différents services, prenant en compte les dimensions réglementaires et préventives de la lutter contre la propagation de la Covid-19.

Présenté dans le cadre d’une visite effectuée, mercredi, par le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, afin de s’enquérir des mesures préventives prises par le centre d’immatriculation de véhicules et un centre de contrôle technique de véhicules à Rabat, ce plan de travail intégré porte sur la reprise des activités des services publics supervisés par l’Agence et les différents services qui en relèvent, notamment les centres d’immatriculation de véhicules, les centres de contrôle technique de véhicules et les établissements d’enseignement de la conduite.

Selon un communiqué du ministère, le directeur de la NARSA, Benacer Boulaajoul a expliqué que le plan d’action intégré élaboré par l’Agence pour la reprise du travail dans les différents services supervisés par NARSA, prenant en comptes les différentes dimensions réglementaires et préventives, notant que ce plan concerne les services territoriaux de l’Agence, les centres d’immatriculation de véhicules et les secteurs de l’enseignement de la conduite et du contrôle technique de véhicules.

En outre, un protocole préventif élaboré conformément aux recommandations des autorités publiques compétentes a été présenté, souligne la même source, ajoutant que la NARSA a acquis les outils nécessaires pour la protection de ses fonctionnaires, ses agents ainsi que les usagers.

Concernant les établissements de l’enseignement de la conduite, le directeur de NARSA a rappelé la vision globale relative à la préparation proactive de la phase de post-confinement, contenant diverses mesures préventives concernant les établissements et les véhicules consacrés à la formation pratique, dans l’objectif de préserver la sécurité des candidats, des usagers et de l’ensemble des personnes opérant dans ce secteur.


Un projet de charte a également été proposé portant sur les différentes mesures et dispositions réglementaires et préventives, en attente de sa signature par des organismes et les représentations des professionnels avant la reprise du travail dans ces établissements, a précisé M. Boulaajoul.

Par ailleurs, les mesures préventives de la période post-confinement se résument, notamment, en l’élaboration d’un protocole sanitaire relatif à la réouverture de l’activité du contrôle technique, la prise des mesures administratives pour prolonger la validité des procès du contrôle technique, l’augmentation de la capacité de production des centres de contrôle technique ou encore l’élaboration par la NARSA d’un système d’information mis à la disposition des usagers.

En ce qui concerne le plan de communication, le directeur de l’agence a présenté le programme de communication multimédia qui a été élaboré et lancé sur les supports audiovisuels et numériques à partir du 10 juin, permettant ainsi d’accompagner les procédures et les mesures qui seront adoptées, au niveau des services territoriaux de l’agence et des établissements de l’enseignement de la conduite.

De son côté, M. Amara a souligné, à cette occasion, l’importance accordée par son département et les établissements publics à la lutte contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 dans les services publics, afin de préserver la sécurité des usagers et des fonctionnaires, précisant qu’après l’apparition de cette pandémie au Maroc, le ministère et la NARSA n’ont pas hésité à publier divers communiqués de presse faisant état de la prolongation de la validité de certains documents administratifs, tels que le permis de conduire, la carte grise ou encore le procès de contrôle technique, dont la validité prenaient fin au cours de la période du confinement.


Ces mesures visent au premier lieu, à protéger les citoyens, à assurer la validité de leurs documents administratifs et à satisfaire leurs demandes pour éviter tout impact sur leurs activités économiques, a affirmé le ministre.

Il a, également, mis en relief l’approche participative adoptée avec l’ensemble des professionnels, en particulier ceux des secteurs du contrôle technique et de l’enseignement de la conduite, afin de suivre et d’anticiper les perspectives futures suivant l’évolution de la situation épidémiologique, ajoutant que cette approche a permis la mise en place de diverses mesures et dispositions réglementaires et préventives pour la préparation de la phase post-confinement.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du processus proactif mis en place par NARSA pour contrer les dangers potentiels du coronavirus, a souligné le communiqué.