A LA UNEMaroc

La résolution du PE sur le Maroc, « un texte plein de contrevérités à l’égard du Royaume, partenaire important de l’UE »

La résolution adoptée au Parlement européen sur le Maroc est « un texte plein de contrevérités à l’égard du Royaume, partenaire important de l’Union Européenne », a affirmé M. Rodrigue Yvon Sialo Ngboda, député centrafricain et rapporteur général du réseau des jeunes parlementaires centrafricains, soulignant qu' »il s’agit en réalité, d’une manœuvre visant à détourner l’attention d’une crise politique maroco-espagnole pour en faire une crise maroco-européenne ».

Exprimant sa « déception » et son « rejet » de la résolution, qui a été adoptée à une très faible majorité, M. Sialo Ngboda, qui est également premier membre du bureau de l’Assemblée nationale et Président du groupe d’amitié Maroc-RCA, a dit, dans une déclaration en réaction à la résolution du PE adoptée le 10 juin, regretter qu’une « crise bilatérale entre deux pays, de surcroît voisins, soit instrumentalisée pour en faire une crise multilatérale ».

« Il s’agit en réalité, d’une manœuvre visant à détourner l’attention d’une crise politique maroco-espagnole pour en faire une crise maroco-européenne », a-t-il fait noter.

Par ailleurs, la référence à la migration et aux droits des mineurs, arguments soulevés par une partie à la crise, et ceux qui la soutiennent, est en fait inappropriée, estime le député, faisant valoir que « le Royaume du Maroc est connu et reconnu pour sa parfaite gestion de l’immigration ».

→ Lire aussi : Résolution du PE : La Chambre des conseillers salue les positions soutenant le Maroc

« C’est pourquoi, notre sentiment est que le Maroc fait tout pour assurer la protection des droits des migrants, de la sécurité ainsi que la stabilité et le développement de l’espace euro-africain », relève-t-il.

Le parlementaire centrafricain indique, en outre, que « c’est dans cet esprit que nous nous félicitions de la décision prise par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour le retour au Maroc des mineurs marocains non accompagnés, entrés illégalement dans l’espace européen ».

« Fidèle en amitié et solidaire de toutes les causes humaines, je tiens à attester que le Royaume du Maroc est l’un des premiers pays amis de la République Centrafricaine qui a toujours fait preuve de soutiens multiformes au peuple Centrafricain », affirme M. Sialo Ngboda.

Et de conclure qu' »en rapport avec cette crise bilatérale, la sagesse africaine nous enseigne que pour le règlement des conflits et des crises, le chemin le plus approprié à emprunter est celui de la diplomatie, de la négociation dans l’apaisement et la médiation désintéressée ».

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page