La Russie n’a pas encore décidé de l’extension de l’accord OPEP+

OPEP+

La Russie n’a pas encore pris de décision au sujet de l’extension de l’accord OPEP+ prévoyant la baisse de production de pétrole au-delà du mois de mars, a déclaré vendredi le ministre de l’Énergie russe, Alexander Novak.

« Nous avons essentiellement dit lors de la dernière réunion de l’OPEP que nous avions besoin de temps pour surveiller la situation du marché et voir comment la situation évoluera en avril, nous en discuterons en mai » a indiqué le ministre en marge d’un Forum économique dans la ville russe de Krasnoiarsk.

→ Lire aussi : La charte de l’OPEP+ devrait être finalisée en juin

Le responsable a souligné que les ministres de l’OPEP+ n’avaient pas encore discuté du calendrier de l’extension de l’opération visant à réduire la production de pétrole, fruit de l’accord de décembre 2018.

Affirmant que la Russie respecterait son quota prévu dans le cadre de l’accord OPEP+ (228.000 barils par jour) jusqu’en mars 2019, le ministre a noté que la Russie préférait attendre le mois d’avril avant de décider de la modification de ses quotas en vertu de l’accord.


Les pays de l’OPEP étaient parvenus en décembre 2018 à un accord incluant les pays producteurs de pétrole non membres de l’organisation, dont la Russie, afin de réduire la production mondiale d’or noir à 1,2 millions de barils par jour. L’accord a été conçu pour le premier semestre de 2019 avec possibilité de révision en avril de la même année.