ban600

La tendance baissière des indicateurs de la Bourse de Casablanca se maintient au troisième trimestre 2018

La tendance baissière des indicateurs de la Bourse de Casablanca se maintient au troisième trimestre 2018

Au cours du troisième trimestre 2018, les indicateurs de la Bourse de Casablanca ont poursuivi leur tendance baissière entamée au cours du deuxième trimestre 2018.

Ainsi, les deux indices MASI et MADEX se sont établis à fin septembre 2018 à 11335,55 et 9214,83 points respectivement, enregistrant un repli trimestriel de 4,6% et 4,2% respectivement, ramenant leur performance par rapport à fin décembre 2017 à -8,5% et -8,8% respectivement, après -4,1% et -4,8% à fin juin 2018.

Au niveau sectoriel, parmi les 24 secteurs représentés à la cote de la Bourse de Casablanca, 18 secteurs ont enregistré des performances trimestrielles négatives, particulièrement, les indices des secteurs des mines (-27,3%), de chimie (-18,8%), des services aux collectivités (-18,4%) et de l’immobilier (-16,3%). La baisse a concerné également les indices des secteurs des banques (-4,3%) et du BTP (-7,1%). Les performances positives du trimestre ont concerné, notamment, les indices des secteurs de télécommunications (+3%), des services de transport (+3%), des ingénieries et biens d’équipement industriels (+2,4%) et de l’électricité (+1,1%).

→Lire aussi : La Bourse de Casablanca poursuit sa tendance haussière à la mi-séance

De son côté, la capitalisation de la Bourse de Casablanca a reculé par rapport à fin juin 2018 de 4,5% pour s’établir à 578,7 milliards de dirhams à fin septembre 2018. Par rapport à fin décembre 2017, elle s’est repliée de 7,7% après une baisse de 3,4% au deuxième trimestre 2018. Le volume global des transactions réalisé au titre du troisième trimestre 2018 a atteint 5,5 milliards de dirhams, en baisse de 57,9% par rapport au deuxième trimestre 2018. Ce volume s’est réparti à hauteur de :

  • 84,3% pour le marché central. Les transactions sur ce marché, selon la Bourse de Casablanca, ont reculé, en glissement trimestriel, de 52,9% pour se situer à 4,6 milliards de dirhams. Les valeurs les plus actives sur ce compartiment ont été, particulièrement, Attijariwafa Bank, Itissalat Al-Maghrib et BCP, ayant canalisé respectivement 17,5%, 15,2% et 11,8% des transactions en actions ;
  • 13,8% pour le marché de blocs où les échanges se sont repliés, par rapport au deuxième trimestre 2018, de 39,5% pour s’établir à 754,7 millions de dirhams ;
  • 1,4% pour les transferts d’actions ;
  • 0,5% pour les apports d’actions. Au terme des neuf premiers mois de 2018, le volume global des transactions a atteint 30,4 milliards de dirhams, en baisse de 25,9% par rapport à la même période de l’année précédente. Le volume des échanges sur les marchés central et de blocs a reculé par rapport à fin septembre 2017 de 26,8% pour avoisiner 28 milliards de dirhams, recouvrant un recul de celui enregistré sur le marché central de 22,1% pour s’établir à 23,6 milliards de dirhams et de celui réalisé sur le marché de blocs de 44,4% pour se situer à 4,4 milliards de dirhams.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :