A LA UNEMaroc

L’Accord tripartite Maroc-USA-Israël, un engagement ferme en faveur du partenariat et de la paix

L’Accord tripartite, signé il y a un an entre le Maroc, les États-Unis et Israël, balise le chemin pour la mise en place d’un partenariat concret et représente un engagement ferme en faveur de la paix, a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Corée du Sud, M. Chafik Rachadi.

« Nous commémorons aujourd’hui le premier anniversaire de la Déclaration conjointe, qui a posé les jalons pour un engagement sincère en faveur des peuples et pour la mise en place d’un partenariat concret. C’est aussi un engagement actif en faveur de la paix », a dit M. Rachadi lors d’une réception organisée à cette occasion.

« Nous célébrons aussi un passé, un présent et un avenir communs », a ajouté le diplomate, rappelant que la communauté juive a été une composante de l’identité marocaine à travers les siècles.

Les relations entre les juifs et le Maroc ont confirmé leur caractère unique tout au long du dernier millénaire, en particulier durant la période du Protectorat français au Maroc quand feu SM Mohammed V a refusé catégoriquement de remettre les citoyens marocains de confession juive au régime de Vichy, a poursuivi M. Rachadi.

M. Rachadi a également indiqué que le Royaume, fort de son positionnement à la croisée de chemins entre différentes cultures et civilisations, a toujours été un lieu de coexistence pacifique et de tolérance. C’est dans ce sens qu’il faut rappeler que SM le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants, a fait de la préservation de l’héritage hébraïque propre à l’identité marocaine une priorité à travers la réhabilitation du patrimoine juif marocain, a-t-il dit.

→ Lire aussi : Le Maroc et Israël appelés à continuer à construire et à renforcer leurs liens bilatéraux

Les grains de la paix semés depuis la conclusion de l’Accord tripartite ne cessent de démontrer leur impact positif sur la vie des gens, a encore dit l’ambassadeur.

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur israélien, Akiva Tor, a exprimé son souhait de voir consolidée davantage la coopération bilatérale et d’approfondir les liens d’amitié entre les deux peuples.

Le diplomate israélien a, en outre, indiqué que la relation de son pays avec le Maroc revêt un caractère unique dans la région. Il a rappelé, dans ce contexte, les relations spéciales qui ont toujours lié les juifs d’origine marocaine et le Royaume du Maroc.

Ce sont ces relations qui expliquent, à juste titre, l’attachement indéfectible des ressortissants marocains de confession juive au Maroc et aux Rois du Maroc, a poursuivi le diplomate, notant que l’héritage commun partagé par les deux pays les positionne pour jouer un rôle important dans la région méditerranéenne.

La commémoration de ce premier anniversaire, tenue au siège de la résidence du Maroc à Séoul en tenant compte des restrictions sanitaires strictes en République de Corée limitant le nombre de personnes autorisées à se réunir, a été également l’occasion de discuter des activités que les deux ambassades pourraient mener en étroite collaboration avec les autorités sud-coréennes, pour le développement des actions à dimension tripartite « Maroc-Israël-Corée du Sud », notamment lors de la célébration, en 2022, du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République de Corée et également entre l’État d’Israël et la République de Corée.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page