ban600

L’Afrique est en train de gagner le pari du paiement mobile “Mobile Money”

L’Afrique est en train de gagner le pari du paiement mobile “Mobile Money”

 L’Afrique est en train de gagner le pari du paiement mobile "Mobile Money", a souligné, jeudi à Marrakech, le président directeur général de HPS (leader dans l’édition des solutions de paiement électronique), Mohamed Horani.

"Le mobile money est aujourd’hui un franc succès, dont le modèle est désormais reproduit dans 92 pays à travers le monde. L’Afrique, qui a vu naître cette solution en reste cependant le fer de lance avec plus de 80 % du continent couvert par des services d’argent mobile", a indiqué M. Horani, qui intervenait à la 13è édition du Forum "Cartes Afrique", organisée par "i-conférences" les 22 et 23 mars.

Il a, ainsi, fait savoir que l’Afrique subsaharienne compte environ 280 millions d’utilisateurs de Mobile Money, ce qui dépasse le nombre de comptes bancaires dans la région, notant que les services de Mobile Money ont permis de démocratiser les services financiers. En outre, il a précisé que le "Mobile Money" a un impact direct sur l’économie des pays, comme le démontre le cas du Kenya où, en 2013, 25 % du PIB a transité à travers M-Pesa, qui est un système de transfert d'argent par téléphone mobile.

M. Horani a relevé que l’argent mobile va bien au-delà du simple transfert d’argent local et couvre un large éventail de services financiers, notamment le crédit, l’assurance et les transferts transfrontaliers de fonds, appelant à capitaliser sur cet exploit, reconnu mondialement, pour saisir toutes les opportunités de l’économie digitale afin de booster le développement du continent. Pour sa part, le président de "i-conférences", Hassan Alaoui, a indiqué que cette édition marque un tournant important dans la vie de ce salon qui prend une nouvelle appellation "Africa Pay & ID Expo", poursuivant que cette nouvelle dénomination reflète les mutations et l’évolution de l’industrie de paiement et de l’identification en Afrique francophone.

>>Lire aussi : La DGI lance son application mobile « Mon Compte Fiscal »

"Avec la bancarisation et l’inclusion financière en Afrique francophone, tout le monde a accès à des nouvelles technologies à travers le mobile, particulièrement pour réaliser le paiement et les transactions et même des solutions gouvernementales (paiement d’impôts et taxes)", a-t-il noté. Dans cette optique, il a fait remarquer que le Maroc est en "évolution super intéressante" dans le domaine de l’industrie du paiement en raison du taux de bancarisation qui a énormément progressé ces 15 dernières années et du développement du paiement en ligne de plusieurs impôts, taxes et vignettes.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur général du développement des réseaux numériques au ministère de l’Economie numérique du Gabon, Michel Audrey Abaga Abessolo, a souligné que cette conférence internationale africaine, dont laquelle le Gabon est choisi comme pays invité d'honneur, met véritablement en valeur le développement du numérique au sein du continent. Le Gabon est un pays qui a mis le numérique au centre de son développement économique, a-t-il noté, précisant que le gouvernement gabonais s’est fixé l’objectif de doubler l’apport du numérique dans son économie.

En outre, il a indiqué que ce rendez-vous annuel constitue une occasion idéale pour un échange d’expériences avec plusieurs pays qui développent effectivement tout un ensemble de services permettant de dynamiser leurs économies, espérant tirer profit de certains nombres de résolutions formulées lors de cette conférence, en vue d’accélérer cette transition numérique vitale.

Le responsable gabonais n’a pas manqué de signaler que le Maroc est un exemple à suivre de manière générale et un pays qui a déjà réalisé de grandes avancées sur le plan numérique et dans le domaine des réseaux.  Organisée en partenariat avec le HPS, avec le Gabon comme pays invité d'honneur, cette 13è édition sert de plateforme idéale pour découvrir les stratégies de paiements et innovations technologiques adaptées à la région.

Ce rendez-vous, érigé en Salon international de l’industrie de la carte, réunit chaque année plus de 800 participants issus de plus de 50 pays, dont des représentants de banques, d’établissements financiers, d’organismes gouvernementaux et de fournisseurs de solutions. Au menu de ce conclave, figurent une série de conférences, de keynotes ainsi que des sessions de formation à même de conforter la place de ce forum comme lieu d’échange par excellence autour d’une industrie en forte mutation, permettant ainsi une véritable immersion dans les technologies novatrices à savoir "système d’identification", "nouveaux canaux de paiements", "digital banking", "mobile payment", "e-commerce".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :