L’anniversaire du lancement des opérations de l’Armée de libération dans le Sud, une occasion d’évoquer les victoires de la cause de l’intégrité territoriale (El Ktiri)

La commémoration du 64è anniversaire du lancement des opérations de l’Armée de libération dans le sud du Royaume est une occasion d’évoquer les victoires réalisées par le Maroc dans la question de son intégrité territoriale, souligné samedi le Haut-Commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri.

Dans une allocution prononcée à distance lors d’une rencontre organisée à Guelmim, M. El Ktiri a hautement salué “l’opération héroïque” menée à El Guergarat par les Forces Armées Royales (FAR), sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des FAR, en vue de chasser les bandits du “polisario” de cette zone.

A cet égard, Il a fait part du soutien absolu de la famille de la Résistance à la marocanité du Sahara et à toutes les mesures et initiatives prises par SM le Roi en vue de défendre la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire.

Il s’agit aussi, a-t-il ajouté, de réaffirmer l’attachement indéfectible des anciens résistants et membres de l’Armée de Libération au glorieux Trône alaouite et leur mobilisation constante derrière le Souverain pour faire échec aux complots et manoeuvres des ennemies de l’intégrité territoriale du Royaume.

D’autre part, M. El Ktiri a passé en revue les sacrifices des fils des tribus sahraouies et leur lutte pour défendre le parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc notant que la célébration de cet anniversaire s’inscrit dans le contexte de la commémoration par le peuple marocain du 65è anniversaire de la Fête de l’indépendance, des trois glorieuses fêtes et du 45è anniversaire de la Marche verte.


Pour le Haut-commissaire aux anciens résistants aux anciens membres de l’Armée de libération, la célébration de ces anniversaires offre une occasion pour se remémorer l’histoire de la résistance nationale menée pour l’affranchissement de la patrie du joug du colonialisme et le recouvrement de son indépendance.

Au cours de cette rencontre, des subventions financières ont été remises au profit d’un certain nombre de fils de la famille de résistance à Guelmim en vue de soutenir la création et l’expansion de projets d’auto-emploi.

Ainsi, quatre projets et une coopérative de production agricole ont bénéficié d’un soutien financier d’un montant de 122.880 dirhams.

Des aides financières ont été également octroyées à des veuves et des membres de la famille de la résistance et de l’Armée de libération.


(avec MAP)