L’attentat de Nairobi aurait fait au moins 15 morts et les opérations des forces de police toujours en cours

L’attentat de Nairobi aurait fait au moins 15 morts et les opérations des forces de police toujours en cours

L'attaque terroriste perpétrée mardi après-midi par un commando d'islamistes radicaux somaliens des shebab dans un complexe de la capitale kényane, Nairobi, aurait fait au moins quinze morts et un nombre indéterminé de blessés, selon un nouveau bilan relayé mercredi par les médias locaux sur la base d'informations recueillies auprès de sources policières et hospitalières.

Des étrangers, dont un Américain et un Britannique, figurent parmi les morts de cet attentat terroriste revendiqué par le groupe terroriste des Shebab, affilié à Al Qaida, selon les mêmes sources. Un précédent bilan faisait état de 6 morts et de plusieurs blessés.

Les opérations de secours et d'évacuation des personnes qui étaient cachées au premier étage du bâtiment, sous des tables, des chaises et dans les toilettes est toujours en cours, rapporte le "Daily Nation".

→ Lire aussi : Kenya: 15 morts dans l’incendie d’un marché à Nairobi

Plus de 50 survivants de l'attaque aient été sauvés avec succès et réunis avec des familles qui campaient à l'extérieur depuis plus de 10 heures, selon le journal.

Selon les récits de certaines personnes qui étaient prises en otage dans le bâtiment, les agents de sécurité les auraient atteintes vers 4 heures du matin avant de les identifier et assurer leur escorte jusqu'à la sortie.

Des explosions et des tirs nourris ont été entendus alors que des agents de la sécurité s'engageaient mercredi vers 6 heures du matin à l'intérieur de l'hôtel Grosvenor, dans le complexe de bureaux de Dusit, lieu de l'attentat.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :