AccueilA LA UNELe 1er Congrès du patrimoine géologique et archéologique se tiendra à Oujda
patrimoine géologique et archéologique

Le 1er Congrès du patrimoine géologique et archéologique se tiendra à Oujda

La ville d’Oujda accueillera, les 24 et 25 octobre prochain, le premier Congrès du patrimoine géologique et archéologique (CPGA), sous le thème «Inventaire, préservation et mise en valeur».

Cette rencontre, organisée par le Laboratoire géo-patrimoine, géo-environnement et prospection minière et hydrique relevant de l’Université Mohammed Premier (UMP-Oujda) en collaboration avec divers partenaires, se veut un espace d’échange d’expériences et de bonnes pratiques concernant l’inventaire et la mise en valeur de ce type de patrimoine, notamment en matière de protection des sites, de valorisation des éléments du patrimoine et de muséologie, indiquent les organisateurs.

Les terrains géologiques marocains offrent des formations et des objets géologiques remarquables (minéraux, roches, fossiles, sites miniers, géosites, etc.) qui constituent des éléments essentiels du patrimoine naturel, souligne un document des organisateurs, notant que ce type de patrimoine doit être étudié, inventorié, protégé et mis en valeur.

«Bien souvent, même si ce type de patrimoine a fait l’objet de recherches scientifiques, les actions d’inventaire et de mise en valeur restent très limitées. Ce constat concernant le patrimoine géologique est valable aussi pour le patrimoine archéologique», estime-t-on.

«Le Maroc connu comme étant le paradis des géologues et où l’archéologie gagne de plus en plus en importance suite aux dernières découvertes, est appelé à élaborer une vision claire et cohérente concernant le patrimoine naturel», ajoutent les organisateurs.

Par ailleurs, une large place sera réservée au patrimoine géologique et archéologique de la région de l’Oriental qui accueille ce Congrès, d’autant plus que la région «est riche en patrimoine aussi bien géologique qu’archéologique et dont la mise en valeur adéquate peut contribuer au développement régional», indique la même source.

Cette première édition du CPGA offrira l’occasion pour élargir le débat à ce sujet et profiter des expériences nationales et internationales, de manière à lancer les bases d’un projet concerté d’inventaire et de mise en valeur du patrimoine naturel régional. a

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :