Le Cirque du Soleil à Ryad, malgré les tensions entre l’Arabie Saoudite et le Canada

Le Cirque du Soleil à Ryad, malgré les tensions entre l’Arabie Saoudite et le Canada

Une sévère crise diplomatique existe entre Ryad et Ottawa depuis que le Canada a expressément demandé au Royaume d’Arabie Saoudite de libérer les activistes emprisonnés.

Soutenant la cause des droits de l’homme, les canadiens n’ont pas cédé à la pression Saoudienne alors que la dispute a éclaté après un tweet de l’ambassade canadienne. Depuis, le royaume à sollicité le retour de ses étudiants en médecine du Canada. Toutefois, ce froid diplomatique n'a pas dissuadé l'Arabie Saoudite d'inviter la troupe canadienne le Cirque du Soleil à se produire durant sa fête nationale.

« La fête nationale saoudienne a été célébrée dimanche dans le reste du royaume avec force concerts et danses folkloriques, tandis que quelque 990.000 feux d'artifice devaient être tirés dans 20 villes », selon le ministère de l'Information saoudien, cité par L’AFP.

→ Lire aussi : L’Arabie Saoudite investit dans le concurrent de Tesla

C’est l’un des cirques les plus populaires au monde, une célèbre troupe canadienne qui s’est produit pour la première fois en Arabie Saoudite pour la fête nationale du 23 septembre, le dimanche dernier.

« Plus de 80 artistes sont montés sur scène, habillés pour l'occasion de 250 costumes taillés sur mesure et respectant les traditions du royaume ultraconservateur », s'est confié le Cirque du Soleil à l’agence France-Presse.

Ryad sous l’impulsion de Mohammed ben Salman commence à s’ouvrir à l’industrie culturelle ayant permis, pour la première, la projection du film Black Panther durant l’été. Des salles de concerts mixtes sont désormais autorisées dans le pays où les femmes conduisent depuis peu.

Des mesures pas très appréciées par les ultra conservateurs du Royaume mais tout ceci ne devrait être qu’un début : « En février, les autorités ont annoncé que plus de 5.000 festivals et concerts se tiendraient en 2018, le double de l'an dernier, et que 64 milliards de dollars seraient investis dans le secteur dans les 10 ans à venir ».

Abdellah Chbani

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :