A LA UNEEnseignement et éducation

Le Coding, une nouvelle tendance éducative à l’ère du digital

Bien que la transformation numérique se soit accélérée par la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), plusieurs étudiants ne saisiraient ce que c’est « apprendre ou s’éduquer » sans plateformes connectées. La transformation éducative progresse à pas de géant dans le monde et les écoles de Coding, qui fleurissent un peu partout, accompagnent délicatement ce changement digital.

Le Coding fournit les outils et les compétences nécessaires pour mieux comprendre les changements technologiques qui se produisent dans la société d’aujourd’hui, a indiqué dans une déclaration à la MAP, Marwane Badi, développeur WEB qui s’est formé dans une école de coding.

Dans un futur proche, les langages de programmation vont s’imposer socialement mais aussi professionnellement, a-t-il noté à cet égard, relevant que ce type de langage sera une compétence requise tout comme la lecture ou l’écriture.

M. Badi a, à cet effet, fait observer que le coding est une des compétences dont les étudiants d’aujourd’hui auront besoin pour se positionner sur un marché du travail de plus en plus technologique en raison de l’évolution de la digitalisation dans les entreprises. « Le digital touche désormais tous les secteurs d’activité, a fait remarquer le développeur Web, soulignant à ce propos que la compétence à posséder pour les métiers de demain serait donc de savoir coder.

« Avec les défis accompagnant la transformation digitale, avoir des ‘coding skills’ est d’une importance majeure pour développer sa pensée et son esprit », a-t-il poursuivi.

Les développeurs ont des perspectives presque illimitées en terme d’emploi, a assuré de son côté Fouad, formateur dans un établissement de coding, mettant en avant l’importance d’intégrer l’apprentissage du codage dans les formations universitaires. « Savoir coder peut devenir une compétence essentielle dans un futur proche, plus qu’il est aujourd’hui dans plusieurs secteurs », a-t-il estimé.

Les langages de programmation sont très nombreux et divers, a souligné Fouad, notant que les étudiants qui se forment dans plusieurs langages (notamment les plus utilisés et sollicités) sont susceptibles de convaincre des centaines d’employeurs.

Python est un des langages les plus demandés par des firmes internationales , a-t-il dit, relevant que YouTube ou Instagram demandent amplement des profils qui possèdent ce type de connaissances.

1337, l’école de codage à succès énorme

« Tout est époustouflant à la 1337 qui vient changer les standards classiques du système académique au Maroc », a assuré Mohamed étudiant à l’école de coding 1337, relevant que « le campus est doté d’équipements ultra modernes de travail mais aussi de divertissement ». Fruit d’un partenariat pédagogique entre le Groupe OCP et 42 Paris, l’école « 1337 » (un nom qui fait référence à un système d’écriture, le « leet speak », utilisant des caractères alphanumériques) qui possède deux campus (un sur Khouribga et l’autre à Benguerir) tend à sélectionner des talents qui n’ont pas forcément accès aux grandes écoles sans critères discriminants. L’objectif étant d’offrir une formation de qualité sur les métiers du digital à des jeunes passionnés. L’école vient ainsi compenser le déficit apparent d’experts dans le domaine.

Doté d’équipements futuristes, cet établissement qui offre une formation informatique sur une durée de 3 ans est inspiré du principe de « peer to peer education », une pédagogie basée sur le partage des connaissances. Aussi, pas d’horaires (ouverte 24 h/24 et 7J/7 ) , pas de manuels, ni de professeurs dans la 1337. Une approche plus apte à l’apprentissage rapide de plusieurs langages informatiques.

Première école du genre au Royaume, la 1337, dont le modèle est basé sur l’auto-apprentissage, est un établissement pour apprendre à coder entièrement gratuit et sans pré requis de diplôme .

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page