A LA UNESantéSport

Le footballeur Didier Drogba nommé ambassadeur de l’OMS pour le sport et la santé

Le footballeur ivoirien, Didier Drogba, a été nommé, lundi, ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour le sport et la santé.

« M. Drogba aidera l’Organisation à promouvoir ses orientations sur les bienfaits de l’exercice physique et autres modes de vie sains, et à faire connaître la valeur du sport, en particulier auprès des jeunes« , précise l’OMS dans un communiqué.

M. Drogba, célèbre pour sa carrière de footballeur à Chelsea et pour avoir été élu deux fois « Joueur africain de l’année » (2006 et 2009), participe depuis longtemps à diverses campagnes en faveur de la santé, notamment sur les modes de vie sains, la lutte contre le paludisme et contre le VIH, fait observer l’agence spécialisée de l’ONU.

« Je suis honoré de faire équipe avec l’Organisation mondiale de la Santé et de la soutenir dans son action visant à aider les gens, et en particulier les jeunes de tous les pays, à atteindre le meilleur niveau de santé possible, a déclaré Drogba au Siège de l’OMS à Genève lors de l’annonce de sa nomination.

→ Lire aussi : Changement climatique: la Commission européenne et l’UEFA lancent une campagne de sensibilisation

« J’ai directement bénéficié des bienfaits du sport pour mener une vie saine et je m’engage à travailler avec l’OMS pour partager ces bienfaits dans le monde entier« , a-t-il affirmé.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a « salué en M. Drogba non seulement une légende du football mais aussi un défenseur engagé de la santé et du développement durable des populations ».

Il a en outre ajouté que le soutien que le footballeur apporte à l’OMS peut contribuer à faire baisser la charge croissante des maladies non transmissibles en encourageant des modes de vie sains et en insistant en particulier sur les bienfaits de l’exercice physique et du sport pour tous.

« Didier est un champion incontesté qui a changé la donne, aussi bien sur le terrain qu’en dehors« , a déclaré le Dr Tedros.

Selon les estimations actuelles de l’OMS, quatre adolescents sur cinq et un adulte sur quatre dans le monde ne pratiquent pas suffisamment d’exercice physique. L’augmentation de l’inactivité physique a également des répercussions négatives sur les systèmes de santé, l’environnement, le développement économique, le bien-être des communautés et la qualité de vie, note l’OMS.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page