A LA UNEMaroc

Le Maroc intensifiera sa coopération avec l’OSCE pour assurer une reprise post-covid inclusive, résiliente et durable

Le Maroc s’engage à intensifier sa coopération avec l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour parvenir à une reprise inclusive, durable et résiliente post-pandémie de la Covid-19, a affirmé, mardi, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des organisations internationales basées à Vienne, Azzeddine Farhane.

Dans son allocution à l’occasion de la Conférence méditerranéenne de l’OSCE, organisée les 12 et 13 octobre à Vienne sous le thème « voie de la résilience: relance post-pandémique et sécurité dans la région euro-méditerranéenne« , M. Farhane a indiqué que le Royaume est déterminé à accélérer une relance mondiale verte, en accord avec les Objectifs onusiens de développement durable de 2030. Après avoir passé en revue les réalisations du Royaume dans la lutte contre les effets de la pandémie, M. Farhane a mis l’accent sur la nécessité de s’appuyer sur la promotion du développement socio-économique, la modernisation industrielle et agricole, la création d’emplois et l’éradication de la pauvreté, dans l’édification de l’environnement post-pandémique.

→ Lire aussi : Paris regrette l’absence de renouvellement des mandats de plusieurs responsables de l’OSCE

Il a également souligné l’importance de la sécurité dans la région, en vue de maintenir et de consolider la paix et la stabilité dans la méditerranéenne et au-delà, estimant qu’ « il n’y a pas de développement durable sans paix et pas de paix sans développement durable. » « La sécurité, la souveraineté le développement sanitaires sont interdépendants et se renforcent mutuellement, car la sécurité sanitaire est devenue, plus que jamais, une composante intégrale de la sécurité humaine », a relevé M. Farhane, insistant sur « l’importance fondamentale de protéger nos sociétés contre toutes les menaces qui représentent un danger pour la santé, la stabilité et la sécurité globale des générations futures ». Le Maroc, a-t-il ajouté, considère que la voie de la résilience passe par le développement de nouvelles méthodes de travail ainsi que de nouvelles méthodes de formation et d’éducation en vue d’assurer la création d’emplois durables et le renforcement de la connectivité avec l’adoption de solutions numériques.

Le Royaume, a poursuivi l’ambassadeur, est convaincu que le renforcement de la coopération multilatérale est vital pour relever les défis imposés par la pandémie de la Covid-19 et aboutir à une reprise résiliente et durable pour relever les défis économiques, environnementaux et sociaux de la planète. « Il est dans notre intérêt de soutenir la lutte contre la pandémie actuelle et de prévenir celles à venir. Nous devrions saisir cette opportunité pour travailler ensemble afin de promouvoir la paix, la sécurité et la prospérité au niveau régional et mondial. Nous devrions également être en mesure de bénéficier de l’expérience de tous les partenaires qui ont contribué avec succès à la lutte contre cette pandémie », a-t-il plaidé.

C’est dans cet esprit que le Maroc a fourni durant la pandémie une aide sanitaire à plus de 20 pays africains, a rappelé M. Farhane, soulignant l’importance d’assurer un approvisionnement équitable en vaccins sûrs, efficaces et de qualité garantie. Cela passe notamment par l’augmentation de la capacité de production, a-t-il fait observer, notant dans ce sens qu’en date du 5 juillet dernier, SM le Roi Mohammed VI a lancé le projet d’une unité de production de vaccins au Maroc, ce qui est de nature à renforcer la souveraineté sanitaire du pays face aux dépendances extérieures et aux aléas politiques.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page