A LA UNEEnseignement et éducation

Le secteur de l’Éducation requiert des réformes profondes et urgentes

Le secteur de l’Éducation requiert des réformes profondes et urgentes, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, soulignant que le gouvernement est « pleinement conscient de cette problématique et place la réforme de l’école publique au centre de ses grandes orientations réformistes« .

En réponse à une question sur l’âge de participation aux concours de recrutement des cadres professeurs et de cadres d’appui pédagogique administratif et social, M. Baitas a relevé, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, que « la réforme du secteur de l’éducation figure parmi les priorités du gouvernement« , notant, dans ce sens, qu’il s’agit d’une réforme structurelle visant à promouvoir l’école publique, améliorer les programmes de formation et à mettre à disposition des infrastructures à même de perfectionner le concept de la qualité dans l’écosystème éducatif au Maroc.

→ Lire aussi : Concours des cadres AREF: La présélection vise à valoriser la profession

Le porte-parole du gouvernement a en outre fait observer que « la réforme du système éducatif ne peut être reportée et nécessite d’avoir le courage politique nécessaire« , ajoutant que l’Exécutif « est pleinement conscient de l’importance de ce chantier sociétal et dispose d’une vision claire de ladite réforme dans le cadre du nouveau modèle de développement ».

Cette réforme structurelle, a-t-il poursuivi, comprend également l’amélioration de la situation des cadres professeurs, le perfectionnement des méthodes éducatives et des programmes de formation continue, ainsi que la réhabilitation du transport scolaire et des structures éducatives et de restauration.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page