Le transport aérien perturbé de nouveau par une grève d’Air France

Le transport aérien en France connait de nouveau des perturbations, ce lundi, suite à une nouvelle journée de grève d’Air France, la dixième depuis le début du conflit en février, à l’appui de revendications salariales.

Le transport aérien en France connait de nouveau des perturbations, ce lundi, suite à une nouvelle journée de grève d’Air France, la dixième depuis le début du conflit en février, à l’appui de revendications salariales.

Cette grève est observée à l’appel de la quasi-totalité des syndicats de la compagnie qui revendiquent des augmentations générales de salaire de 6 pc pour les pilotes et personnels de cabine et au sol au vu des résultats financiers en forte hausse réalisés en 2017.

Air France prévoit tout de même d’assurer 75 pc de ses vols lundi, dont 65 pc de vols long-courriers, 65 pc des moyens courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle et 85 pc des courts courriers à Paris-Orly et en province.

La compagnie avait anticipé dimanche le taux de grévistes pour lundi à 28,1 pc pour les pilotes et 19,6 pc pour les personnels navigants commerciaux.


Les revendications salariales appuyées par les syndicats du groupe sont rejetées par la compagnie qui a proposé, pour tenter de sortir du conflit, une “augmentation générale à 2 pc” cette année, contre 1 pc initialement prévu, ainsi qu’une “augmentation générale des salaires de 3,6 pc” sur la période 2019-2021.

>>Lire aussi : France : 9ème journée de grève du personnel de la SNCF

Les augmentations de salaire proposées par la Direction d’Air France ont été qualifiées par les syndicats d’«aumône» qui «ne pourra pas compenser l’augmentation du coût de la vie et rattraper les salaires bloqués depuis 2011».

Les revendications syndicales «ne sont pas raisonnables», avait jugé pour sa part le PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, dans Le Monde.


«Le coût global d’une telle augmentation représenterait environ 240 millions d’euros, soit pratiquement le prix de deux Boeing 787», avait-il déclaré.

Le groupe Air France-KLM a affiché un bénéfice d’exploitation en hausse de 42 pc pour 2017 à 1,488 milliard d’euros, dont 588 millions d’euros pour la partie française.

La Direction de la compagnie considère cependant que la dynamique de croissance reste fragile et inférieure à celle de ses concurrentes.