ban600

Le vote de l’accord de Pêche à une large majorité par le Parlement européen est une triple victoire

Le vote de l’accord de Pêche à une large majorité par le Parlement européen est une triple victoire

Le vote de l’accord Pêche entre le Maroc et l’Union Européenne par 415 voix Pour, 189 voix contre et 49 abstentions, le 12 février 2019 à Strasbourg est une victoire diplomatique, politique et économique. La position affichée aujourd’hui par le Parlement européen souligne clairement que le partenariat euro-marocain est stratégique et tourné vers le futur.

La Commission parlementaire mixte Maroc-Union Européenne se réjouit de ce résultat qui reflète la mobilisation diplomatique et parlementaire auprès de toutes les instances du Parlement européen et les échanges constructifs que nous avons pu avoir avec nos homologues européens depuis que l’accord de pêche a été paraphé à Rabat le 24 juillet dernier.

Ce vote positif du Parlement européen est un message clair et une défaite cinglante pour les adversaires de l’intégrité territoriale et leurs manœuvres qui visent à perturber le partenariat entre les deux parties.

→ Lire aussi : Le parlement européen adopte l’accord de pêche incluant le Sahara marocain

L’union européenne a démontré une nouvelle fois que le Maroc est un partenaire stratégique et un acteur clé sur la scène euro-méditerranéenne. Le partenariat pêche qui se consolide aujourd’hui, fête cette année son 30ème anniversaire

L’application du nouvel accord de pêche assure une augmentation de la contrepartie financière de 40,0 M€ à 52,2 M€. Elle favorise une dimension socioéconomique qui répond à des standards d’infrastructures, de services sociaux de base, de créations d’entreprises, de formation professionnelle, de projets de développement et de modernisation du secteur de la pêche.

Elle répond aussi à l’obligation de préserver l’écosystème et se fixe comme objectif de préserver la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin avec une limitation de la zone de pêche allant du Cap Spartel au Cap Blanc.

La Commission parlementaire mixte Maroc-UE, du côté marocain continuera à œuvrer au sein de toutes les instances parlementaires européennes pour préserver les acquis du partenariat euro-marocain et prémunir les intérêts des deux parties contre toute tentative de manipulation.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :