ban600
credit agricol

Légalisation du cannabis au Canada : Enfin le jour J est arrivé

Légalisation du cannabis au Canada : Enfin le jour J est arrivé

Le 17 octobre, jour de l'entrée en vigueur de la loi de légalisation du cannabis tant attendu au canada, est enfin arrivé.

Les Canadiens pourront acheter et consommer du cannabis en toute légalité et c`est à Terre-Neuve-et-Labrador que le tout premier achat légal de cannabis récréatif au Canada a été fait juste après minuit, heure locale.

Ian Power, l'un des premiers clients à faire l'achat de cannabis récréatif en toute légalité au Canada, a déclaré qu'il n'avait aucune intention de fumer ou de consommer le gramme de marijuana qu'il venait d'acheter. Power envisageait plutôt d'encadrer son achat.

Cette première vente historique marque un changement majeur dans la politique en matière de drogue. Le Canada est ainsi devenu le premier pays du G7 à légaliser la consommation du cannabis à des fins récréatives et le deuxième État de la planète à autoriser la marijuana récréative, après l'Uruguay en 2013.

Loin d'être une reforme simple, la légalisation du cannabis au Canada et sa mise en œuvre a suscité et suscite toujours de nombreuses questions et inquiétudes, en particulier dans les domaines de la santé, de l’éducation et de des sécurités publiques.

Se voulant rassurant, le Premier ministre canadien Justin Trudeau assure qu’on n'est pas en train de contrôler le cannabis parce qu'on pense que c'est bon pour la santé. Au contraire, on est en train de contrôler le cannabis parce qu'on sait que ce n'est pas bon pour nos enfants".

→ Lire aussi : Légalisation du cannabis au Canada : L’opposition estime que «le pays n’est pas prêt»

Au Québec, le gouvernement désigné de François Legault se dit prêt pour la vente légale du cannabis, assurant qie tout est en place pour que l'entrée en vigueur de la loi fédérale se déroule dans l'ordre, selon le porte-parole du gouvernement désigné, le député Simon Jolin-Barrette.

Les boutiques d'État de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ouvrent leurs portes à 10H (14H00 GMT). La SQDC démarre avec 12 magasins pouvant mais on vise jusqu'à 150 d'ici trois ans. A l'inverse, le Manitoba (centre) et l'Alberta (ouest) ont décidé de libéraliser cette industrie et une poignée de points de vente privés vont être inaugurés mercredi.

Selon Statistique Canada, les amateurs de marijuana consomment environ 150 tonnes métriques de produits de cette plante chaque année. Lors de sa première année d'exploitation, la SQDC espère pouvoir ravir 30 % du marché noir par l'intermédiaire de ses 12 magasins, mais aussi au moyen des commandes en ligne. Pour ce faire, une demi-douzaine de fournisseurs ont été choisis selon leurs capacités de production et d'approvisionnement.

Pour Justin Trudeau, l'un des objectifs fondamentaux de la légalisation du cannabis est précisément de déplacer du marché illicite vers le marché licite la vente de la substance. Cette démarche a semblé donner ses fruits, les prix du cannabis sur le marché noir s’affichaient fortement en baisse, moins de 24 heures de la légalisation du pot à des fins récréatives au pays.

Il semble inévitable que les 120 producteurs autorisés actuellement ne soient pas en mesure de satisfaire toute la demande dans l'immédiat. Mais le ministre chargé de la Réduction du crime organisé, Bill Blair envisage la possibilité de ravir 25 % du marché noir d'ici la fin 2018 et environ la moitié d'ici un an.

Selon le ministère de la Justice, éradiquer le marché noir prendra ainsi au moins quatre ans.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :