Les barrages remplis à 39,7%

barrages

Les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint, à ce jour, plus de 6,19 milliards de mètres cubes, soit un taux de remplissage de 39,7%, selon les données du ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Ce niveau est inférieur à celui enregistré à la même date de l’année 2019, durant laquelle les retenues se sont élevées à près de 7,64 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 49%, ressort-il de la situation journalière des barrages établie par la Direction générale de l’eau.

Le barrage Al Wahda dans la province de Ouezzane affiche un taux de remplissage de 55,1% contre 55% à la même date de 2019 avec une retenue de 1,94 milliard de m3.

Le taux de remplissage du barrage d’Al Massira (province de Settat) s’élève à 14,5%, soit une disponibilité d’eau de 386,5 millions de m3, contre 495,1 millions de m3 une année auparavant (18,6%), selon la même source.

Celui du barrage de Bin El Ouidane dans la province d’Azilal ressort à 23,6% (287,2 millions de m3), contre 50,3% (611,9 millions de m3) le 10 septembre 2019.


Le barrage Idriss 1er (province de Fès) enregistre un volume de 712,9 millions de m3 (63,1%) contre 917,7 millions de m3 (81,2%) à la même date l’an dernier, tandis que celui de Sidi Mohamed Ben Abdellah affiche une retenue de 583,17 millions de m3, soit un taux de remplissage de 59,8%.

La retenue du barrage Ahmed El Hansali (province de Béni Mellal) présente un volume de 95,1 millions de m3 (14,2%), et celle de Oued El Makhazine (province de Larache) affiche 567,7 millions de m3 (84,4%), relève la même source.

Concernant la retenue du barrage El Mansour Eddahbi (province de Ouarzazate ), elle est de l’ordre de 92,4 millions de m3 (20,7%), contre 178,2 millions de m3 à à la même date de l’année passée (40%).