Liban : Les consultations parlementaires pour la formation d’un gouvernement de nouveau repoussées

Liban
Liban

Les consultations parlementaires devant mener à la formation d’un gouvernement au Liban ont de nouveau été repoussées, a indiqué lundi la présidence libanaise.

“Le président Michel Aoun a répondu au souhait du Premier ministre Hariri de reporter les consultations parlementaires” à jeudi, a écrit la présidence dans un tweet. Le Liban vit depuis deux mois au rythme d’un mouvement de contestation inédit contre l’ensemble de la classe dirigeante, accusée de corruption et d’incompétence, ayant entrainé la démission dès le 29 octobre du Premier ministre Saad Hariri.

→ Lire aussi : Crise au Liban : La désignation du premier ministre de nouveau reportée

Ces consultations politiques devaient initialement se tenir le 9 décembre, avant d’être reportées d’une semaine. La tenue de cette échéance bute essentiellement sur la réticence de certains blocs politiques à reconduire M. Hariri.

Ce nouveau report intervient dans un contexte de tensions accrues après deux soirées de violences entre forces de l’ordre et manifestants et alors que la situation socio-économique et financière dans le pays ne fait qu’empirer.