L’Onu appelle au respect de la liberté de réunion et d’expression des Iraniens

 Le Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a dit mardi “regretter” les pertes en vies humaines suite aux manifestations qui se poursuivent depuis plusieurs jours en Iran, et appelé au respect des droits et libertés du peuple iranien. 

“Le Secrétaire général suit de très prêt les informations faisant état de manifestations dans plusieurs villes d’Iran”, a dit son porte-parole, Farhan Haq, lors d’un point de presse.

“Nous regrettons les informations sur les pertes en vies humaines, et nous espérons que la violence sera évitée”, a-t-il ajouté, soulignant que l’Onu “s’attend à ce que la liberté de réunion pacifique et d’expression du peuple iranien sera respectée”.

L’Iran vit depuis six jours au rythme de violentes manifestations qui ont fait au moins 21 morts, dont neuf dans la nuit de lundi à mardi, et des centaines d’arrestations.


Les mouvements protestataires qui s’élèvent contre les mesures économiques prises par le gouvernement de Téhéran s’étaient déclarés le 28 décembre à la ville de Machhad (nord-est) avant de se propager rapidement dans le reste du pays.

L’ambassadrice américaine à l’Onu, Nikki Haley, avait déclaré dimanche dans un Tweet que le peuple iranien est “en train de trouver sa voix”, et que “le gouvernement iranien est testé par ses propres citoyens”.