L’UE réitère son rejet de toute annexion de territoires palestiniens

palestiniens

Le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a réitéré jeudi le rejet de l’UE de toute annexion par les autorités israéliennes de territoires palestiniens.

“L’Union européenne réaffirme que toute annexion constituerait une grave violation du droit international”, a-t-il indiqué dans une déclaration, soulignant que l’UE “continuera de suivre de près la situation et ses implications plus larges et agira en conséquence”.

Affirmant que la position de l’Union européenne sur le statut des territoires palestiniens occupés depuis 1967 “reste inchangée”, M. Borrell a relevé que “conformément au droit international et aux résolutions 242 et 497 du Conseil de sécurité des Nations Unies, l’UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur la Cisjordanie occupée”.

La Ligue arabe avait prévenu la semaine dernière des intentions israéliennes d’annexer des territoires palestiniens occupés, ce qui risque, selon elle, “d’enflammer la situation” et de l’ouvrir sur des scénarios “imprévisibles”.

Dans un appel téléphonique avec l’Envoyé spécial des Nations Unies pour le Moyen-Orient, Nikolai Miladinov, le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, avait mis en garde contre la gravité des conditions dans les territoires palestiniens, qui se sont détériorées davantage en raison de la propagation de l’épidémie du coronavirus, avertissant que l’annexion de nouveaux territoires palestiniens risque d’enflammer la situation “déjà incandescente (…) mettant en danger la stabilité de l’ensemble de la région”.