L’UE rejette tout changement anticonstitutionnel au Mali

L'UE

Le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrell, a condamné la mutinerie en cours au Mali, disant rejeter tout changement anticonstitutionnel dans le pays.

“Ceci ne peut en aucun cas être une réponse à la profonde crise socio-politique qui frappe le Mali depuis plusieurs mois”, a insisté M. Borrell dans un communiqué.

En concertation avec ses partenaires de la communauté internationale, particulièrement la CEDEAO, l’Union africaine et les Nations Unies, l’Union européenne appelle au dialogue, a souligné le chef de la diplomatie de l’UE, notant qu'”une issue consensuelle, dans le respect des principes constitutionnels, du droit international et des droits de l’homme est le seul moyen d’éviter la déstabilisation non seulement du Mali mais de la région tout entière”.

“L’UE continue d’apporter son plein soutien à la médiation entreprise par la CEDEAO”, a ajouté M. Borrell, relevant que des contacts sont en cours pour mieux comprendre la situation et décider des prochains pas dans l’action de la communauté internationale.