M. Akhannouch s’enquiert de projets agricoles au niveau de la province de Taourirt

Akhannouch

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a effectué, vendredi, des visites de terrain pour s’enquérir de projets agricoles au niveau de la province de Taourirt.

Le premier projet porte sur le lancement des travaux de reconversion de céréaliculture en amandier et en olivier sur une superficie de 3.100 ha, dont 2.950 ha d’amandier et 150 ha d’olivier, pour un montant de 43,5 millions de dirhams.

S’inscrivant dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert, ce projet vise le développement des filières amandier et olivier, l’amélioration des revenus des agriculteurs et la création d’emplois.

Par la même occasion, le ministre qui était accompagné notamment du gouverneur de la province de Taourirt, Larbi Touijer, de responsables du ministère et d’autres personnalités, a suivi des explications sur le programme de développement de la filière oléicole dans la région de l’Oriental.

La filière oléicole au niveau de l’oriental est parmi les filières végétales les plus importantes en termes de superficie de production et de création d’emploi. Elle représente près de 11% de la superficie oléicole nationale.

La superficie oléicole totale est de 118.000 ha dont 87.000 ha productifs (campagne 2018-2019). Depuis le lancement du Plan Agricole Régional, le rythme d’extension a été multiplié par deux, passant de 2.000 ha/an à 4.000 ha/an.

La production oléicole est passée de 103.000 tonnes en 2008 à 192.000 tonnes en 2018, grâce à l’entrée en production des plantations oléicoles réalisées dans le cadre des projets Pilier II du Plan Maroc Vert et à l’amélioration de la conduite technique des vergers, alors que la capacité de transformation est passée de 62.000 tonnes en 2008 à 86.000 tonnes en 2018, soit une progression de 38%.

Depuis le lancement du Plan Agricole Régional (PAR) de l’Oriental, 33 projets de développement de l’olivier ont été lancés sur une superficie de 44.000 ha, avec un investissement à terme de 670 MDH au profit de 19.100 bénéficiaires.

Le chiffre d’affaires de la filière est passé de 500 MDH en 2008 à près de 1,15 MMDH en 2018, soit une progression de +130%, et la valeur ajoutée a progressé de +122%, passant de 382 MDH en 2008 à plus de 850 MDH en 2018. En matière d’emploi, la filière a généré 4 millions de journées de travail/an, soit près de 31 % de la main d’œuvre employée en production végétale à l’échelle de la région.

La Région dispose de 357 unités de trituration des olives (13% modernes) d’une capacité de 45.500 T/an et 10 unités de conservation d’une capacité de 27.000 T/an et au programme 2020, la mise en place de 4 unités de valorisation.

Le deuxième projet visité par M. Akhannouch et la délégation l’accompagnant concerne l’inauguration d’une unité intégrée de conditionnement de piment cerise à Taourirt.

Etalée sur une superficie de plus de 9 hectares, cette structure a nécessité un montant d’investissement de l’ordre de 29,5 millions de dirhams.

L’unité intégrée comporte une unité de traitement, une unité de conditionnement, 4 unités d’emballage, des unités de stockage, de maintenance et autres dépendances. Ce projet devrait permettre de créer 45 emplois permanents et 300 emplois saisonniers.

Ces visites ont été effectuées en marge de l’ouverture de la première édition du Salon de l’industrie de transformation de l’olive à Taourirt.

Le salon, qui se poursuivra jusqu’au 17 décembre, vise à renforcer la chaine de valeur agricole de la filière oléicole en tant que vecteur de développement économique et de promotion de l’emploi.

Occupant une superficie de 2.600 m², le salon connaît la participation de plus de 100 exposants dont près de 80 coopératives et Groupements d’intérêt économique (GIE) d’huile d’olive et olives de table et de produits de terroir.

En marge de ce Salon seront tenus des ateliers de réflexions et des tables rondes pour le conseil et l’assistance aux agriculteurs dans l’esplanade réservée à cet effet, limitrophe de l’aire d’exposition et d’une superficie de 600 mètres carrés, entièrement équipée et fonctionnelle.

Au programme aussi un atelier technique pour la dégustation de l’huile d’olive, l’un des principaux produits à forte valeur ajoutée de la région, qui sera clôturé par la remise du prix de la meilleure huile.