Mali : le plus grand camp de déplacés de Bamako ravagé par les flammes

Un incendie a ravagé mardi le principal camp informel de déplacés de Bamako, où plus de 1.000 personnes ayant fui les violences dans le centre du Mali ont trouvé refuge, ont rapporté des médias.

Les dégâts matériels sont très importants. Le camp dit de “Faladié”, composé de huttes de fortune installées sur une décharge du sud de la capitale malienne, a été réduit en cendres.

Le camp est habité en très large majorité par des Peuls du centre du Mali, plus de 1.000 personnes, selon les acteurs humanitaires travaillant sur place, chassées par le cycle de violences terroristes et intercommunautaires, souvent entremêlées. Il borde un marché au bétail.

La Protection civile malienne et des pompiers de la Mission de l’ONU au Mali, la Minusma, étaient dans l’après-midi toujours à pied d’oeuvre.