Migrants : 629 morts en Méditerranée au mois de juin

Migrants : 629 morts en Méditerranée au mois de juin

Un total de 629 migrants sont morts en juin alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe via la Méditerranée, a indiqué vendredi l’Organisation internationale des migrations (OIM) qui pointe le risque d’une mise à l’écart des ONG.

“En cause, la réduction de la présence des ONG en Méditerranée”, a-t-on expliqué auprès de l’agence onusienne, rappelant que celles-ci assurent plus du tiers des opérations de secours. “Si elles ne sont plus là, il y aura plus de morts”, a ajouté l’OIM dont le siège est à Genève.

En 2018, plus de 46.000 migrants ont rejoint les côtes européennes en traversant la Méditerranée, soit cinq fois moins que dans les six premiers mois de 2016, période record, selon les statistiques du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).

→Lire aussi: Migrants mineurs en rétention en France: 304 enfants enfermés en 2017, un record


En Italie et à Malte, les arrivées ont baissé en-dessous des 17.000 sur les six premiers mois de l’année, contre plus de 85.000 sur la même période de 2017.

Mais si le nombre de personnes traversant a reculé, le pourcentage de personnes trouvant la mort augmente fortement, a constaté Charlie Yaxley, porte-parole du HCR.

En dépit de la chute drastique du nombre d’arrivées de migrants sur ses côtes, l’Europe se trouve confrontée à une crise politique majeure liée aux divergences concernant l’accueil que le continent doit réserver à ces populations en provenance d’Afrique et du Moyen Orient.