A LA UNESahara Marocain

Mme Lucia-Ramirez réaffirme la décision d’étendre la juridiction consulaire de la Colombie dans le Royaume pour inclure le Sahara marocain

Les services consulaires fournis par l’ambassade de Colombie à Rabat couvriront l’ensemble du territoire marocain, y compris le Sahara, a réaffirmé la vice-présidente et ministre des Relations extérieures de la République de Colombie, Marta Lucia Ramirez.

« Je réitère que les services consulaires fournis par l’ambassade de Colombie au Maroc seront réalisés en coordination avec les autorités marocaines et couvriront l’ensemble du territoire marocain, y compris le Sahara », a dit Mme Lucia Ramirez dans une interview accordée à la MAP, en marge de sa visite au Maroc.

La responsable colombienne, qui vient de terminer une visite officielle dans le Royaume, a précisé que cette « étendue de l’assistance consulaire n’a aucun impact sur les relations diplomatiques ou consulaires du Maroc et de la Colombie avec des pays tiers », ajoutant que l’assistance consulaire au Sahara facilitera les services aux Colombiens.

« En tant que ministre des Affaires extérieures de la Colombie, ma responsabilité est de veiller à ce que chaque Colombien à l’étranger sache qu’il peut se rendre à l’ambassade ou au consulat colombien le plus proche en cas de besoin », a-t-elle dit.

→Lire aussi : Marta Lucia Ramírez appelle à saisir les opportunités de coopération économique et agricole entre le Maroc et la Colombie

Et Mme Lucia Ramirez de poursuivre que suite à sa visite au Maroc, qui reflète l’excellence des relations entre la Colombie et le Royaume, l’accord sur l’exemption mutuelle de visas entrera en vigueur, à partir du 28 novembre, pour les voyages de court séjour pour les titulaires de passeports ordinaires.

« Nous sommes sûrs que cet accord augmentera de façon exponentielle le flux de voyages entre les deux pays, tant pour le tourisme que pour l’investissement et le commerce bilatéral », a-t-elle souligné, notant que ce flux de voyageurs comprendra ceux qui se rendent en Afrique du Nord, ainsi que ceux qui se trouvent au Sahara, ceux qui y arrivent et ceux qui sont en visite.

« Tout ce qui précède servira à la relance économique, aux investissements, au tourisme et à l’emploi dans nos deux pays », a-t-elle estimé.

Sur la question du Sahara, Mme Lucia Ramirez a réaffirmé la position de son pays reconnaissant l’importance de l’Initiative marocaine d’autonomie, de tous les efforts du Secrétaire Général de l’ONU, de la nomination de son nouvel Envoyé personnel Staffan de Mistura et des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité en vue de parvenir à une solution politique, réaliste et durable, basée sur le compromis de toutes les parties, pour mettre fin à une question que le Maroc considère comme vitale dans le cadre de son intégrité territoriale ».

Par ces affirmations, la vice-présidente de la Colombie confirme haut et fort le contenu du communiqué conjoint du 28 octobre 2021, rendu public à l’issue de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, et plus particulièrement les paragraphes 8 et 9 de ce communiqué, qui portent notamment sur la reconnaissance de l’importance du plan d’autonomie et la décision de l’extension des services consulaires de la Colombie au Sahara marocain.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page