Mondial-2022 : L’Irak propose de jouer ses prochains matches en Jordanie

Irak
Irak

L’Irak a proposé, à la demande de la FIFA, d’organiser en Jordanie ses deux prochains matches qualificatifs pour la Coupe du monde 2022 et la Coupe d’Asie de 2023.

“La Jordanie a été choisie”, a indiqué Khaleq Massoud, patron de la Fédération irakienne, après que la FIFA et la Fédération asiatique ont réclamé “un terrain neutre” pour ces deux rencontres que l’Irak doit abriter en ce mois sur son sol, théâtre d’un mouvement de contestation et de violences.

L’Irak devait recevoir à Bassora l’Iran le 14 novembre, dans le cadre des qualifications au Mondial-2022, et le Bahreïn le 19 novembre pour celles de la Coupe d’Asie 2023.

→ Lire aussi : Violences en Irak: la Fifa demande la tenue de deux matches sur “terrain neutre”

Le numéro deux de la Fédération irakienne, Ali Jabbar, avait assuré que la FIFA réclamait une réponse “mercredi” et un nouveau lieu “hors d’Irak”.


L’Irak n’a été de nouveau autorisé à organiser des matches internationaux officiels sur son sol que récemment, après des décennies d’embargo international et de guerres à répétition.

La FIFA a toutefois limité cette mesure à trois stades du pays, à Bassora, Kerbala, également en proie aux violences actuellement, et Erbil, au Kurdistan irakien, jusqu’ici resté à l’écart de la contestation.