Off to Ouaga, « journal d’un deuil impossible »

Off to Ouaga, « journal d’un deuil impossible »

« Off to Ouaga, journal d'un deuil impossible » est l’intitulé du premier ouvrage d’Abdelaziz Belhassan Alaoui, qui raconte la disparition de sa fille, la photographe Leila Alaoui en 2016, suite à un attentat à Ouagadougou au Burkina Faso.

Le 18 janvier 2016, Leila Alaoui, jeune photographe de talent franco-marocaine, succombait des suites de ses blessures, victime d’un attentat à Ouagadougou, au Burkina Faso, alors qu’elle était en reportage pour Amnesty International. Ce livre qui est le récit, presque minute par minute, de ces instants si douloureux pour la famille et les proches de Leila, est tout autant un témoignage poignant que le cri de révolte d’un père dont la fille lui a été ravie trop tôt.

Abdelaziz Belhassan Alaoui naît et grandit à Fez. Il part en 1966 faire ses études supérieures aux États-Unis. Il est « Business & Financial Consultant » depuis près de quarante ans. Il épouse en 1973 une Française, Christine, avec qui il a trois enfants : Yasmina, Leila et Soulaimane. La famille Alaoui vit d’abord dix ans à New York, puis douze ans à Paris, avant de s’installer à Marrakech. Cet ouvrage est sa première publication.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :