ONU: l’Assemblée générale tient sa première réunion présentielle depuis mars

L'Assemblée générale

L’Assemblée générale des Nations-Unies a tenu, jeudi à New York, sa première réunion présentielle depuis le début de la pandémie du coronavirus aux Etats-Unis en mars dernier, qui avait forcé l’organisation à suspendre toutes les réunions et conférences en personne.

La réunion de jeudi a eu lieu toutefois dans le respect des directives de distanciation physique en vigueur à New York ainsi que le port du masque par l’ensemble des participants.

Intervenant à cette occasion, le président de l’Assemblée générale, Tijjani Muhammad-Bande, a exhorté les Etats membres à «galvaniser l’action multilatérale» face à la pandémie du Covid-19.

«Bien que nous ne nous soyons pas réunis dans cette salle depuis mars, les délégations basées à New York ont travaillé sans relâche pour faire respecter les valeurs et principes énoncés dans la Charte des Nations-Unies, tout en luttant contre la pandémie de Covid-19», a souligné M. Muhammad-Bande.

Il a noté que l’Assemblée générale poursuivait le travail de l’Organisation, tout en forgeant et en approfondissant des partenariats pour «reconstruire en mieux ».


Le président a félicité l’organe pour sa clairvoyance en adoptant et en prorogeant la décision 74/544, qui a permis aux Etats membres d’adopter plus de 70 décisions et résolutions et d’élire les présidents des grandes commissions pour la 75e session de l’Assemblée. «Cela a assuré la continuité des activités sur des questions d’importance critique », a-t-il dit.

«Votre travail a permis à l’ONU de continuer d’opérer sur le terrain et de répondre aux besoins des personnes que nous servons», a déclaré M. Muhammad-Bande à l’adresse des représentants des Etats membres.

Le président de l’Assemblée a salué l’Organisation mondiale de la santé pour avoir dirigé la réponse à la Covid-19 dès le début.

«L’ensemble du système des Nations-Unies s’est mobilisé pour répondre aux besoins des personnes que nous servons», a-t-il affirmé, saluant en particulier « nos travailleurs humanitaires sur le terrain et nos soldats de la paix », qui continuent de protéger les communautés dans des environnements complexes.