Pentagone: 1,5 milliard de dollars supplémentaires à la construction d’un mur

Le département américain de la Défense va allouer 1,5 milliard de dollars de fonds initialement destinés à soutenir les forces de sécurité afghanes et d’autres projets, pour financer la construction de quelque 130 kilomètres du mur à la frontière américano-mexicaine.

Les 1,5 milliard de dollars seront utilisés pour “remplacer la barrière” au niveau des frontières de Tucson (Arizona) et d’El Centro (Texas), a précisé, dans un communiqué vendredi soir, le porte-parole du Pentagone, Tom Crosson.

Le Congrès a été informé vendredi de cette décision qui s’ajoute à une mesure prise en mars par le Pentagone pour transférer un milliard de dollars des comptes budgétaires du personnel de l’armée pour soutenir la construction de murs.

Le total combiné de 2,5 milliards de dollars correspond à la déclaration par le président Donald Trump d’une urgence nationale à la frontière, sur fond de crise sans précédent liée à l’afflux massif de migrants d’Amérique centrale. Trump a opposé son veto à la tentative du Congrès d’inverser sa déclaration d’urgence.

Au total, le Pentagone devrait affecter environ 6,1 milliards de dollars à la construction du mur, y compris environ 3,6 milliards de dollars provenant de projets de construction militaire, dont certains seront retardés.


Mais le secrétaire à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, qui prévoit de se rendre à la frontière samedi, a déclaré vendredi à des journalistes qu’il “ne reprogrammerait plus d’argent pour le mur de la frontière”.

“Les fonds vont provenir d’un certain nombre de sources, y compris des économies, des changements d’approche et des exigences modifiées”, a précisé le porte-parole.

“Ce transfert de fonds n’affectera pas la préparation militaire et n’aura pas non plus d’impact sur les conditions des militaires”, a-t-il assuré.

L’enveloppe d’un milliard de dollars autorisée en mars par M. Shanahan portait sur la construction de 92 kilomètres d’une barrière de 5,5 mètres de hauteur mais aussi sur l’amélioration de routes et l’installation d’éclairages.


Certains membres du Congrès ont déjà exprimé leur opposition à l’utilisation des fonds du Pentagone pour la construction du mur.

“Une fois de plus, le président a honteusement ignoré son serment professionnel de préserver, protéger et défendre la Constitution des États-Unis et a volé 1,5 milliard de dollars de fonds du Pentagone pour payer son mur de frontière inefficace”, a déclaré le représentant démocrate John Garamendi, président du sous-comité de la préparation des services armés de la Chambre.

“Le Pentagone a maintenant reprogrammé 12 fois plus d’argent au mur que pour les réparations de la base des Air Force Tyndall (Floride), détruite par l’ouragan Michael. Nous devrions mettre les troupes d’abord!”, a écrit, de son côté, le sénateur démocrate Richard Durbin sur Twitter.