Pérou : une église vandalisée quelques heures avant le début de la visite du Pape François dans le pays

Pope Francis is greeted by Peruvian President Pedro Pablo Kuczynski as he arrives at the international airport in in Lima, Peru, Thursday Jan. 18, 2018. (AP Photo/Alessandra Tarantino)

 Des inconnus ont vandalisé, jeudi, la façade d’une église d’Arequipa (sud) en y mettant le feu, quelques heures avant l’arrivée du Pape François dans le pays pour une visite officielle.

Selon les médias locaux, des éléments de la garde municipale ont remarqué des flammes à l’entrée d’un égalise de la municipalité de José Luis Bustamante lors d’une ronde de routine aux premières heures de la matinée de jeudi.

D’après les premiers éléments de l’enquête de la police d’Arequipa, les pyromanes ont utilisé de l’essence pour mettre le feu à la porte en bois de l’église.

Cité par les médias, Freddy Salazar de la police d’Arequipa a relevé que son département aura recours aux caméras de surveillance pour identifier les coupables, en ajoutant que la sécurité sera renforcée aux alentours de l’église pour éviter des incidents similaires.


Le pape est attendu, jeudi, au Pérou, où il devra se rendre à Puerto Maldonado, à Trujillo et à Lima, à l’issue d’une visite similaire au Chili.

Lors de sa visite à Puerto Maldonado, en Amazonie, le Pape rencontrera 3.500 fidèles représentant les communautés locales péruviennes, boliviennes et brésiliennes et évoquera les menaces qui pèsent sur leurs terres comme l’orpaillage et les changements climatiques.

Par la suite, le Souverain Pontife se rendra à Trujillo, sur la côte pacifique, qui a été affectée par le phénomène d’El Nino côtier, avant de se rendre, le jour même à Lima, où il sera reçu par le président Pedro Pablo Kuczynski.

Dimanche, le pape célèbrera la messe de clôture sur la base militaire de Las Palmas, avant de prendre l’avion pour Rome.