Pétrole: Un marché excédentaire début 2020, selon l’AIE

Pétrole

L’offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020, malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les pays de l’Opep et leurs partenaires, a estimé jeudi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

“Avec notre prévision de la demande inchangée, il pourrait toujours y avoir un excédent de 0,7 mbj sur le marché au premier trimestre 2020”, note l’AIE, qui conseille des pays développés sur leur politique énergétique.

L’Agence remarque par ailleurs que la réaction du marché aux annonces de l’Opep+ a été “muette”. Le baril de Brent de la mer du Nord évolue actuellement proche de 64 dollars, soit à peine plus que la veille de la réunion du cartel et de ses alliés à Vienne.

→ Lire aussi : Les cours du pétrole stables après l’Opep

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés, dont la Russie, regroupés au sein du groupe dit Opep+, réduisent volontairement leur production afin de soutenir les cours du brut.


La semaine dernière, les partenaires ont trouvé un accord pour réduire encore leur production d’au moins 500.000 barils par jour.

A ce nouvel objectif s’ajouteront des baisses “volontaires et supplémentaires” de plusieurs producteurs, dont le Royaume saoudien qui promet une réduction de 400.000 barils de plus.